Grève à la SEEG: incompréhensions entre la direction générale et le Syntee+

Sit-in des agents de la SEEG devant leur direction génarale ce jeudi 17 janvier 2019 © D.R

Grève ou pas grève, la situation semblait indécise tout au long de la journée de ce jeudi 17 janvier marquée par une assemblée générale puis un sit-in au siège de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG) observé par les membres et sympathisants du Syndicat des travailleurs du secteur de l’eau et de l’électricité (Syntée+). Ces derniers ont clos les spéculations en produisant une correspondance tardive, notifiant à leurs collègues une grève générale et illimitée.

L’information selon laquelle les agents syndiqués de la SEEG sont entrés en grève a suscité plusieurs rebondissements durant la journée d’hier. En effet, entre la direction et les agents, chacun tire la couverture de son côté sans pour autant trouver une issue satisfaisante pour les consommateurs qui dépendent de leur service étant le seul pourvoyeur d’eau et d’énergie. Retour sur un jeu de communication.

Le feuilleton direction-agents de la SEEG a démarré hier jeudi aux environs de 8 heures, lorsque les agents de ladite société font le plein de la cour de leur direction générale sise au Centre-ville. Au menu, une assemblée générale ayant pour but de faire le point sur leurs revendications notamment la prise en charge sanitaire à 100% par Ascoma pour tous. Il en ressortira aucune avancée, ce qui conduira René M’benguet Malat porte-parole du Syntee+, à annoncer le lancement de la grève conformément à l’expiration du délai de préavis le lundi 15 janvier dernier. « Le personnel SEEG est effectivement en grève illimitée depuis ce jeudi 17 janvier 2019 » a-t-il indiqué.

Informée de la situation, la direction de la SEEG a réagi par le biais de Jacques Sima, son directeur de la Communication, en infirmant cette information. S’appuyant sur le non respect de la procédure en matière de déclenchement de grève. « Aucun préavis de grève n’a été déposé à ce jour auprès de la direction générale. Il y a bien eu une assemblée générale extraordinaire du Syntée+ ce matin devant le siège. Nous n’avons aucun rapport définitif », a-t-il précisé.

Ce n’est que tard dans la soirée qu’une correspondance annonçant le déclenchement de ladite grève sera adressée à la direction après tentative de conciliation avec le ministre de tutelle. Ainsi conformément au mot d’ordre, la grève couvrira l’ensemble de sites de la SEEG sur le plan national ne donnant droit qu’à un service minimum à l’agence principale de 7h à 12h du matin. Aucune perturbation dans la fourniture d’eau et d’électricité et seule une équipe de maintenance sera en service.

Laissez votre commentaire