Grève à la Justice: les greffiers remplacent les magistrats

Maître Georges Boupenga et des membres du Syndicat national des greffiers © GMT

Les greffiers ont décidés ce mercredi 21 février d’entrer en grève illimitée, ils emboitent ainsi le pas des magistrats. La hiérarchie insensible à la situation et aux revendications des employés devra se satisfaire du service minimum que les chefs de service vont assurer jusqu’au règlement de la situation des greffiers.

Le 8 février dernier, les greffiers avaient annoncé la couleur lors d’un point presse, au cours duquel, ils revenaient point par point sur leurs revendications. Adoption d’un nouveau statut des greffiers, payement des traitements de la promotion 2017 des 69 greffiers et conseillers de greffes, signatures de l’arrêté d’intégration, établissement des cartes professionnelles, reclassement des admis au concours professionnel de 2014, situation du greffe de l’ANPI. Autant des revendications pour lesquelles la hiérarchie demeure dans un mutisme total.

Las de voir que les négociations déjà entamées l’an dernier n’ont  porté de fruits, les greffiers sont unanimes, «nous rentrons en grève illimitée jusqu’à satisfaction totale de nos préoccupations». Le bureau exécutif du syndicat des greffiers rassure les usagers sur le fait qu’un service minimum sera tout de même réalisé le jeudi uniquement notamment pour les renseignements des justiciables.

Laissez votre commentaire