Grand ménage à la tête des administrations et entreprises publiques

Au terme du communiqué final du conseil des ministres, plusieurs établissements publics ont connus des changements à leurs têtes. Plusieurs directeurs généraux que l’opinion considérait comme inamovible au sein de ces entités ont donc vu leur règne prendre fin.

Ainsi, à la direction générale de l’office des ports et rades du Gabon (Oprag) c’est l’indétrônable, Rigobert Ikambouayat Ndeka, qui a été nommé à la Société équatoriale des mines (SEM), il a été remplacé par Sayid Abeloko.

Du côté de la direction générale des impôts, Joël Ogouma, qui occupait jusqu’à lors la tête de cette administration, a été promu au poste de conseiller politique d’Ali Bongo. C’est donc Auguste Akomezogo qui en assurera la direction. Il est remplacé par Olivier Nang Ekome à l’Agence nationale de l’urbanisme des travaux topographiques et du cadastre.

L’autre changement s’est opéré à la société nationale des logements sociaux (SNLS). Laquelle est engluée dans un endettement à hauteur de 25 milliards de Fcfa. Interpellé et placé en garde à vue, depuis une semaine, Paul Mapessi a été remplacé par Joël Patient Ntchoreret Mbiamany.

A la direction générale des Douanes et des droits indirect, où l’intérim était assurée depuis l’arrestation d’Alain Ndjoubi Ossamy, c’est Raymond Okongo qui est nommé directeur général. A sa nomination s’accompagne celles de deux nouveaux directeurs généraux adjoints, Solange Guiake et Grégoire Bekale.

Même coup de théâtre à la Caisse de dépôts et des consignations où Herman Ndzoundou est nommé directeur général. A la direction générale de la concurrence et de la consommation arrive Emmanuel Nze Bekale et au Fonds national d’aide sociale, Hermann Kamonomono est promu Directeur général.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire