GPM: Sévérin Mayounou rattrapé par ses turpitudes

Oswald Séverin Mayounou, ex-DG de GPM © D.R

Englué dans d’importantes difficultés financières, assorties d’une baisse de ses recettes, Gabon Port Management (GPM), propriété du groupe Portek basé à Singapour, a été contraint de virer son directeur Général, coupable de malversations; rapporte Echos du Nord.

Sévérin Oswald Mayounou, a été évincé de son poste de directeur général de GPM, suite à une lettre assassine rédigée par ses employés et adressée à la maison mère. Dans cette lettre, dont nos confrères d’Echos du Nord ont obtenu une copie, les employés dénoncent les abus répétés, la corruption, la mauvaise gestion et surtout l’incompétence de «l’équipe  dirigeante».

Selon certaines indiscrétions rapporté par le tri-hebdomadaire, l’ex DG octroyait des contrats de la société à ses propres entités, lui faisait louer ses propres véhicules, ou plus grave, triplait les coûts des contrats avec les fournisseurs, le tout dans un conflit d’intérêts à peine dissimulé.

La société qui emploie des pères et mères de famille, a été contrainte de mettre en place un plan de restructuration, pour faire face à la baisse considérable de ses recettes, du fait de ses multiples malversations.

Laissez votre commentaire