Le gouvernement veut acquérir de nouveaux véhicules blindés pour l’armée

© D.R

Dans le cadre du renforcement des capacités de l’armée, l’Etat gabonais envisage d’acquérir de nouveaux véhicules blindés légers auprès d’une société française. Les autorités auraient approché la société Arquus (ex-renault Trucks Defense) pour passer la commande de ces engins militaires comme l’indique la Lettre du continent ce mercredi.



Premier employeur de l’administration publique gabonaise, le ministère de la Défense nationale ne connaît vraisemblablement pas la crise. Ainsi, après avoir vu la dotation budgétaire affectée aux dépenses d’équipements augmenter de 173%, le ministère de la Défense s’apprête à acquérir de nouveaux blindés pour l’armée.

En effet, classé 28ème puissance armée en Afrique par Global Fire Power (GFP), le  Gabon qui a remanié son état-major en juin dernier, compte bien améliorer ce rang en s’outillant de matériels de pointe. Après avoir entamé les négociations avec Arquus (ex renault Trucks Defense), les autorités pourraient conclure l’affaire dans les prochaines semaines.

A noter qu’en 2014 déjà l’Etat avait fait l’acquisition de douze blindés légers de la gamme Aravis chez un autre constructeur français appelé Nexter. L’armée gabonaise dont le contingent présent à Bangui a été maintenu au sein de la Minusca, pourra donc élargir sa panoplie et ainsi on l’espère, sécuriser nos rues qui font du pays le 4ème plus dangereux au monde.

Laissez votre commentaire