Le gouvernement prolonge l’heure de fermeture des centres de santé urbains

Centre de santé de Lalala © GMT

Dans le cadre de la mise en place de la mesure portant sur la gratuité des accouchements, le ministre de la Santé, Denise Mekam’ne Edzidzie, a annoncé dans un communiqué datant du 16 février 2018, le prolongement horaire de la fermeture des centres de santé publics en zone urbaine.



Dans ledit communiqué tenu à l’endroit du grand public, l’information selon laquelle les centres de santé urbains de Libreville et de l’intérieur du pays travailleront  à compter du lundi 19 février 2018 jusqu’à 20h a été reconsidérée. En effet, cette mesure vise, selon le ministre, à améliorer l’accessibilité des populations aux soins de santé de qualité et à désengorger les établissements sanitaires du niveau tertiaire à savoir les centres hospitaliers universitaires (CHU) qui sont des structures de référence ayant pour vocation des prestations de santé essentiellement spécialisées.

En guise de rappel, la gratuité de l’accouchement et la prise en charge des nouveau-nés dans les structures hospitalières publiques avaient été annoncées par Ali Bongo lors de son discours traditionnel  à la nation, le 31 décembre dernier,  et confirmé par un décret pris en Conseil des ministre le 26 janvier dernier.

Cette mesure de gratuité était attendue ce 19 février 2018, avant d’être repoussée à une date ultérieure pour des raisons techniques. Avec la décision portant sur le prolongement horaire de fermeture des centres de santé publics, plus rien ne laisse douter de son effectivité dans les prochains jours dès la mise en application de la gratuité des accouchements.

Laissez votre commentaire