Gouvernement: le CNJG se réjouit de l’intérêt porté à la jeunesse gabonaise

Stephen Ondias, président du Conseil national de la jeunesse du Gabon © GMT

Le président du Conseil national de la jeunesse du Gabon (CNJG), Stephen Ondias, a lors d’une déclaration tenue ce mardi 8 mai, au siège de ladite structure, remercié le Chef de l’Etat, pour sa marque de confiance et de considération en faveur de la jeunesse gabonaise, au lendemain de la composition d’un nouveau gouvernement.

Ce mercredi 8 mai, au siège du Conseil national de la jeunesse du Gabon (CNJG), Stephen Ondias, le président de cette organe représentatif et républicain de la jeunesse gabonaise, a exprimé toute sa gratitude et sa reconnaissance à Ali Bongo Ondimba, pour la reconduction d’un ministère en charge de la jeunesse, mais aussi pour sa volonté manifeste d’accorder plus de place à la jeunesse gabonaise.

«Le CNJG, exprime sa satisfaction de voir porter haut le talent, le courage et la fraîcheur de la jeune femme gabonaise, par la nomination au rang de ministre délégué de la République, la secrétaire général adjoint de notre conseil. Cette marque de reconnaissance nous conforte et nous incite à redoubler d’efforts et de persévérance pour œuvrer au développement du Gabon», a-t-il indiqué.

Reconnaissant que beaucoup reste à faire, Stephen Ondias n’a néanmoins pas caché optimiste, quant à l’évolution de la condition de la jeunesse gabonaise dans notre pays. «Des acquis considérables nous incites à l’optimisme et à la poursuite des réformes déjà engagées, à l’instar de la désignation du Conseil national de la jeunesse en qualité de membre du CES, à la mise en place effective des Conseils provinciaux de jeunesse et la contribution significative et déterminante de l’ensemble des grandes corporations de jeunesse de notre pays », a t-il déclaré.

Dans l’intérêt «supérieur» de la jeunesse gabonaise et pour le développement de notre pays, le CNJG par la voie de son président, a exprimé son entière disponibilité et sa collaboration à l’endroit du tout nouveau ministre de la jeunesse pour la poursuite du travail déjà entamé, ainsi que pour la réalisation des actions à venir.