jeudi,22 avril 2021
AccueilA La UneGouvernance culturelle: les femmes du secteur renforcent leurs capacités

Gouvernance culturelle: les femmes du secteur renforcent leurs capacités

Le Réseau de femmes de théâtres et assimilées (Refetha) tient depuis ce lundi 21 décembre 2020 un atelier de renforcement des capacités des femmes artistes, actrices et opératrices culturelles. Organisé avec le concours de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) et l’UNESCO jusqu’à ce mercredi 23 décembre 2020, l’objectif étant de renforcer l’autonomisation et la participation des femmes dans le processus d’élaboration de politiques culturelles au Gabon. 

Le Gabon veut garantir aux femmes une place importante dans les processus décisionnels du pays. C’est dans cette optique que le Réseau de femmes de théâtres et assimilées (Refetha), soutenu par l’Unesco et l’OIF a réuni depuis ce lundi 21 décembre 2020, une quinzaine de femmes opérant dans les métiers de la culture. L’objectif étant d’outiller les femmes en matière de gouvernance culturelle pour prendre part au débats et discussions susceptibles de faire avancer le secteur. 

« Je voudrais inviter les femmes artistes, actrices et opératrices culturelles présentes à cet atelier à s’approprier véritablement les outils qui seront mis à notre disposition pour accroître nos qualités et nombre dans ce secteur culturel, qui chaque jour montre son importance dans la vie de la Nation », a indiqué Claude Charlène Mounguengui, présidente du Refetha. 

De façon spécifique, il s’agit lors dudit atelier qui se poursuit au sein de l’hôtel Excellence ce mercredi 23 décembre, de dresser le tableau de l’implication des femmes dans le secteur culturel, d’échanger avec les experts sur la gouvernance et les politiques culturelles au Gabon. Enfin, de formuler des recommandations afin de renforcer les réseaux de femmes actrices et opératrices culturelles. 

Laissez votre commentaire

Bestheinfusion