mardi,24 novembre 2020
Accueil A La Une Gazelle, hérisson et porc-épic: Lee White autorise la chasse et la vente...

Gazelle, hérisson et porc-épic: Lee White autorise la chasse et la vente sur toute l’année

C’est par le biais de l’arrêté n°041 du 4 novembre 2020 que le ministre des Eaux et Forêts, de l’Environnement, le Prof. Lee White, a annoncé que la chasse et la commercialisation de trois espèces animales se poursuivra durant la période de fermeture de chasse allant du 15 septembre 2020 au 15 mars 2021. Il s’agit entre autres du hérisson, de la gazelle et du porc-épic. 

Alors que la période conventionnelle de fermeture de la chasse n’avait plus subi de dérogation depuis plusieurs décennies, le Pr. Lee White s’inscrit comme le précurseur d’une nouvelle ère à la tête du ministère des Eaux et Forêts. En effet, le membre du gouvernement a pris un arrêté le 4 novembre dernier visant à autoriser la chasse et la commercialisation de la gazelle,du hérisson et du porc-épic dans la période de fermeture allant du 15 septembre 2020 au 15 mars 2021.

Si cette décision surprend les acteurs du secteur susmentionné et les observateurs de la vie publique qui s’interrogent sur l’intérêt réel d’une telle mesure en pleine crise sanitaire liée à la Covid-19, le Pr. Lee White a tenu à faire la lumière dessus. « Bien que nous mettions en place plusieurs mesures de précaution, surtout en cette période de pandémie, il est important de penser aux Gabonais qui dépendent de la consommation de ces viandes de brousse », a-t-il indiqué via un communiqué de presse parvenu à notre rédaction ce jeudi 19 novembre 2020.

Le ministre des Eaux et Forêts, de l’Environnement a poursuivi en rappelant que l’exploitation de ces 3 espèces ne contient aucun danger ni pour l’espèce encore moins pour les Hommes. « Aujourd’hui, ces trois espèces peuvent être exploitées car selon plusieurs études elles n’ont pas de période de reproduction, résistent à la chasse, font partie des espèces les plus présentes sur les marchés, et sont connues comme ne transmettant pas de maladie à l’Homme», a-t-il conclu.

Rappelons à toute fin utile que conformément au décret n°692-PR-MEFEPEPN du 24 août 2004, l’exercice des droits d’usage coutumiers en matière de chasse de subsistance est autorisé pour la satisfaction des besoins des communautés locales. Au Gabon l’exploitation de toutes les espèces animales n’avait plus été autorisée en période de fermeture de chasse depuis plus de 26 ans. Gageons que des garde-fous seront mis pour canaliser les abus des chasseurs et autres commerçants.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion