jeudi,29 octobre 2020
Accueil A La Une GabonOilGate : Gregory Laccruche Alihanga impliqué

GabonOilGate : Gregory Laccruche Alihanga impliqué

C’est un véritable scandale qu’on pourrait aisément nommé le Gabon Oil Gate. Dans sa parution de ce mardi 27 novembre, le quotidien L’union détaille avec précision à la fois la gestion scabreuse, les détournements et autres malversations dont se sont rendus coupables les dirigeants de la société nationale des hydrocarbures. Évalués à près de 90 milliards de FCFA, ces détournements impliqueraient également des personnalités politiques dont Gregory Laccruche Alihanga maire d’Akanda et Tony Ondo Mba actuel ministre de l’Eau de l’Energie et des ressources hydrauliques. 

Séisme de grande ampleur à la tête de la Société nationale des Hydrocarbures Gabon Oil Company (GOC) comme nous l’apprend le quotidien L’Union ce mardi 27 novembre. Administrateur directeur général (ADG) de la société au cours des deux dernières années, Patrichi Tanasa se serait rendu coupable de plusieurs délits financiers, en plus d’une gestion scabreuse et de nombreuses malversations financières. 

LIRE AUSSI >> Gabon : Gregory Laccruche Alihanga arrêté par le B2  

En effet, comme le souligne le quotidien, ce sont pas moins de 87 milliards de FCFA qui se sont volatilisés au cours de ses deux dernières années. Principal point d’ancrage de ces détournements, Gabon Oil Marketing filiale de la GOC a reçu 43 milliards de FCFA de « décaissements non justifiés ». Outre sa principale filiale, la GOC a également décaissé 25 milliards de FCFA au profit de Gabon Engineering Construction (GEC), Gab’Oil et Gabon Logistic Service, le tout sans plan d’utilisation. 

LIRE AUSSI >> Opération scorpion : lutte contre la corruption ou chasse à l’homme des «BLA-Boys» 

Néanmoins, une société en particulier intrigue au plus haut point, Dupont Consulting Company. Cette entreprise administrée par Gregory Laccruche Alihanga maire d’Akanda et Tony Ondo Mba actuel ministre de l’Energie et des ressources hydrauliques, aurait reçu la bagatelle de 500 millions de FCFA alors même que la GOC dispose en son sein, d’un service de gestion. 

LIRE AUSSI >> Gabon : 85 milliards de FCFA disparaissent sous la direction de Patrichi Tanasa à la GOC 

Par ailleurs, les questions de déontologie, d’orthodoxie financière et de corruption se posent en lettre capitale, puisque si les faits concernant Dupont Consulting company (DCC) sont avérés, c’est tout l’appareil étatique et les dirigeants de la mairie d’Akanda qui devront répondre aux prétentions et révélations du quotidien national. Louée il y a quelques semaines pour sa gestion efficiente, la GOC se retrouve aujourd’hui au cœur d’un scandale sans précédent.

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion