Gabon: Zacharie Myboto «appelle tous les Gabonais à exiger la vacance de la présidence de la République»

Zacharie Myboto lors de sa déclaration du samedi 23 février 2019 © GMT

L’absence prolongée du président de la République Ali Bongo Ondimba depuis son malaise le 24 octobre 2018 et les doutes sur sa capacité à diriger le Gabon continuent de faire jaser. Le président de l’Union nationale (UN), Zacharie Myboto, a appelé «tous les Gabonais à exiger la vacance de la présidence de la République». Cet appel qui intervient après la rencontre avec la plateforme « Appel à Agir » du vendredi 08 mars  dernier n’est pas le premier sur ce sujet épineux pour ce poids lourd de la scène politique gabonaise.



Depuis l’accident vasculaire cérébral (AVC) du président de la République Ali Bongo Ondimba le 24 octobre 2018 et malgré les nombreuses communications maladroites du gouvernement et de la présidence de la République pour tenter de convaincre l’opinion de sa pleine capacité à diriger le pays, la vacance du pouvoir continue de cristalliser les opinions.

C’est au tour de Zacharie Myboto, président de l’UN de réitérer son appel au peuple gabonais. « Que tous les Gabonais prennent la parole et s’expriment pour exiger la vacance de la Présidence de la République », a-t-il déclaré lors du passage de la plateforme « Appel à Agir » conduite par Marc Ona Essangui le vendredi 08 mars dernier au siège de son parti.

Rappelons que le samedi 23 février dernier, ce poids lourd de la vie politique gabonaise exigeait déjà que la vacance du pouvoir soit déclarée et qu’un dialogue républicain soit organisé dans le pays. Le président de l’Union nationale disait sa colère contre « la nébuleuse qui dirige le Gabon depuis le malaise du président de la République. Ni le vice-président de la République, ni le Premier ministre, […],  les uns et les autres soutenus par la France et le Maroc n’ont aucunement le droit de se substituer au président de la République. Il devient urgent pour les autorités compétentes de déclarer la vacance pour quelque cause que ce soit », déclarait-il devant la presse nationale et internationale.

Cet énième appel, loin de diviser les Gabonais, comme certains médias le laissent entendre, semble avoir trouvé écho dans l’opposition. En effet, depuis la sortie de la plateforme citoyenne « Appel à Agir », plusieurs personnalités politiques et pas des moindres, ont soit « adhéré au projet », comme l’ancien candidat à la présidentielle de 2016, Jean Ping, soit décidé de soutenir ces compatriotes, à l’instar d’Alexandre Barro Chambrier et maintenant Zacharie Myboto. A côté de cet appel, une initiative similaire demandant la déclaration de la vacance du pouvoir avait également été lancée par le sénateur Jean Eyeghé Ndong le 26 janvier dernier et relayée par Privat Ngomo des jours plus tard sous le vocable « Bongo est out, déclarez la vacance du pouvoir » via les réseaux sociaux.

 

Laissez votre commentaire