mercredi,22 septembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: Willy Ontsia plaide pour «la fin de l’Etat providence et une...

Gabon: Willy Ontsia plaide pour «la fin de l’Etat providence et une réforme crédible de l’administration publique»

Ecouter cet article

Expert Financier en Banque et Marchés de capitaux et ancien directeur général de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC), Willy Ontsia est revenu sur la situation économique du pays au détour d’une interview accordée à nos confrères de L’Aube. Évoquant des sujets allant de la crise économique actuelle aux principaux défis qui en découlent, l’analyste a notamment plaidé pour « la fin de l’Etat providence et une réforme crédible de l’administration publique ».

Pétrole, banque, assurances, industries agro-alimentaires et boissons, industries du bois, transports, sont autant de secteurs impactés par la crise économique née du contexte mondial fortement marqué par la pandémie de Covid-19. Exacerbant un peu plus l’atonie de l’économie Gabonaise, cette situation doit amener les autorités à prendre un certain nombre de décisions comme l’a suggéré Willy Ontsia, ancien directeur général de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC).

LIRE AUSSI : https://www.gabonmediatime.com/gabon-des-recettes-petrolieres-en-baisse-de-pres-de-25-entre-janvier-et-septembre/ 

En effet, revenant sur la gestion économique de cette crise par le gouvernement au détour d’une interview accordée à nos confrères de L’Aube, l’analyste financier a tout justement rappelé que « l’Etat peine à jouer son rôle d’acteur principal de la relance économique et de prêteur en dernier ressort ». Au-delà de cet aspect, l’analyste n’a pas manqué de revenir sur l’absence de « mesures coercitives et compensatrices », visant à limiter l’hémorragie économique et sociale.

Invitant par la suite, le gouvernement à déterminer selon son diagnostic et ses priorités les axes de son plan de relance économique, Willy Ontsia a notamment plaidé pour « la fin de l’Etat providence et la mise en place d’une réforme crédible de l’administration publique ». Autant de choses qui pourraient, selon lui, améliorer l’efficience des dépenses publiques, qui peinent jusque-là, à produire des résultats probants.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop