jeudi,29 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon vs RDC : Sang froid, solidarité, courage et personnalité, les valeurs...

Gabon vs RDC : Sang froid, solidarité, courage et personnalité, les valeurs pour contenir et dompter le stade des Martyrs

La rencontre qui opposera ce soir au bouillant stade des Martyrs de Kinshasa, les Panthères du Gabon et les Léopards de la République démocratique du  Congo, promet des fortes et chaudes empoignades. Dans la chaleur et l’effervescence congolaise, les hommes de Neveu devront parfois faire le dos rond, avec personnalité et pugnacité pour rugir au bon moment, aux fins de sortir indemnes de l’étau et de l’embuscade qui leur seront sans doute tendus par les coéquipiers de Trésor Mputu et Cédric Bakambu. 

Les Panthères doivent s’y attendre et en être conscientes. La conscience permet d’appréhender certains défis avec discernement et acuité. Conscience parce qu’il est évident que chez eux, dans leur stade, pour leur premier match, devant leur public, les Léopards de la République démocratiques du Congo, voudront,  évidemment , bien débuter leur campagne éliminatoire et faire plaisir à leur peuple. Dans la même configuration, le Gabon aurait été animé de la même volonté. D’ailleurs dans 3 jours, le 17 face à l’Angola, cela devrait se vérifier.  

Il faut donc que nos gars, s’attendent à ce qu’ils soient bousculés. Dans un duel de fauves, il est de notoriété publique qu’on veuille marquer son territoire afin imprimer la difficulté dans la conscience de son adversaire, afin qu’il la garde constamment, l’idée qu’il le lui sera pas aisé d’évoluer en terrain extérieur qui plus est hostile. C’est pourquoi la première valeur avec laquelle les partenaires d’Aubameyang doivent s’immoler est le courage. Le courage est une vertu qui permet de faire face à des choses réputées difficiles en surmontant la peur et en affrontant le danger, l’adversité, la souffrance et la fatigue ensemble. 

Lire aussi: Les Panthères s’imposent face au Maroc à Tanger 

Du courage car le premier quart d’heure risque d’être difficile pour les Gabonais. Les Congolais auront certainement à coeur d’imprimer un rythme et une intensité d’entrée de jeu, pour acculer les poulains de Patrice Neveu et les contraindre à jouer dans leur camp. C’est à ce moment qu’il sera nécessaire de faire prévaloir les vertus de solidarité. Défendre ensemble, faire des efforts ensemble et souffrir ensemble pour un même objectif, des mêmes couleurs et un seul drapeau, le Gabon. Mais tous Léopards qu’ils sont, à domicile ou pas, ils ont les des failles. Des défaillances sur lesquelles, les Panthères doivent insister pour punir à la moindre possibilité, à la moindre ouverture, les hommes de Christian Nsengi Biembe.

Il est important de souligner que la RDC entame un nouveau cycle avec la nomination récente en remplacement du remarqué Florent Ibenge. C’est donc une équipe en reconstruction, en quête d’une nouvelle identité de jeu. Elle est loin de la grande équipe victorieuse du CHAN en 2016 au Rwanda. Si les hommes providentiels de l’époque tel que Jonathon Boulingui, Mechak Elia, sont toujours dans le groupe, Trésor Mputu, le leader technique est vieillissant. Les nouvelles stars comme Yannick Bolasie, Chancel Mbemba et Cédric Bakambu n’ont, pour l’instant pas , la même influence que leur vénéré et adoré joueur du Tout puissant Mazembe. Et c’est certainement en raison ce contexte que les Gabonais auront une carte à jouer. 

Lire aussi: Focus sur les dernières confrontations entre les Panthères et les Léopards de RDC 

Portés par Denis Bouanga dit « Magic Bouanga » sur un nuage en club, par son capitaine PEA 14 au sommet de son art et par un Didier Ibrahim Ndong revenu à son niveau, les Panthères du Gabon devront s’appuyer et s’inspirer sur les deux précédentes sorties victorieuses contre le Burkina-Faso, puis contre le Maroc à Rabat. Bien qu’étant des matchs amicaux, elles ont fait preuve de personnalité en allant s’imposer en terre marocaine, chose qui pour tout le dire, n’est vraiment pas aisée. 

Le 15 octobre dernier, Ecuele Manga et ses coéquipiers ont allié pour s’imposer face aux Lions de l’Atlas, les vertus précitées. Le Sang froid, pour l’habileté et la froideur avec laquelle ils ont puni les Marocains à chacune de leurs erreurs. La solidarité pour les efforts fournis ensemble et pour la capacité à subir le jeu pendant certaines phases sans nécessairement flancher et enfin, la personnalité et le courage, pour avoir regardé, le Maroc et son peuple, dans les yeux, tête levée pour arriver à les dompter. 

Si ces valeurs sont adoptées et reproduites ce soir par les Panthères, nul doute qu’ils reviendront de Kinshasa avec un résultat positif ayant réussi à faire face et à dompter la sulfureuse ambiance du stade des Martyrs.

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion