Le Gabon veut tripler sa production de riz d’ici deux ans

© D.R

Dans l’optique de réduire sa dépendance aux importations, notamment de riz qui est l’une des denrées les plus prisées par les ménages  gabonais, les autorités ont ce mardi 9 Octobre 2018, lancé le projet de culture de riz Kafaci. Ainsi, avec le soutien de la République de Corée de Sud, le Gabon entend faire passer sa production annuelle, de 30 000 tonnes en 2018 à 109 000 tonnes en 2020.

Largement dépendant des importations pour nourrir sa population, et encore bien loin des objectifs d’autosuffisance alimentaire, le Gabon entend y remédier a travers le développement de la filière agricole. Ainsi, après le développement de la production d’huile de palme, les autorités ont cette fois décidé de miser sur la filière riz.

En effet, conscientes de l’importance de cette denrée au sein des ménages et du coût de son importation, les autorités viennent de lancer le projet du riz Kafaci. Interrogé par la presse locale, Jean Louis Kombila, conseiller technique du président Ali Bongo, a indiqué « C’est un projet intéressant, dans la mesure où il apprend plutôt aux paysans à cultiver le riz, ce qui permettra de limiter les importations au Gabon ».

En outre, Yonnelle Moukoumbi, présentatrice du projet, à elle souligné « qu’aucun développement agricole durable ne peut se faire sans la semence de qualité ». A travers ce projet, les autorités veulent donc faire passer la production actuelle de 30 000 tonnes en 2018 à 109 000 tonnes d’ici 2020.

Laissez votre commentaire