Gabon: vers une scission de la Cosyga

Martin Alini, président de la Cosyga 2ème à partir de la gauche © D.R

Le 3 août dernier, le bicéphalisme au sein de la confédération syndicale du Gabon (Cosyga) a poussé le directeur du Radisson Blu Okoumé Palace Hotel à dénoncer dans un courrier à l’adresse du ministre du Travail, les désagréments engendrés par des actes syndicalistes qui portent atteinte au bon fonctionnement de son établissement.

Cette situation pour le moins insolite est le fruit de la discorde qui règne au sein d’une Cosyga à deux têtes dont le clan Martin Alini, et le clan Wenceslas Mba Nguema qui s’affrontent pour la gestion de l’organisation syndicale.  En effet l’actuel président Martin Alini est accusé d’être à l’origine des difficultés que traverse ce syndicat, sa démission avait même été demandée pour mauvaise gestion des fonds dont la dernière subvention de 20 millions de Fcfa perçue en juin 2018.

Cette guéguerre se déporte très vite au sein de l’établissement hôtelier quand des proches de Martin Alini vont dénoncer l’immixtion des membres de l’ancien bureau dans les activités régulières du Radisson.

Les responsables du Radisson Blu exaspérés ont d’ailleurs relevé que cette situation ne trouve pas d’explication en l’absence de conflits sociaux avec leurs agents. «Nous remarquons que certains membres de la confédération syndicale gabonaise s’illustrent par leurs actions et interventions tous azimut au sein des deux hôtels de manière intempestive (…) ces intimidations qui se résument à l’incitation à la grève ne s’arrêtent pas au sein de l’entreprise, mais ont lieu en dehors des hôtels », s’insurge la direction du groupe.

Laissez votre commentaire