Gabon: vers une réduction des salaires des fonctionnaires

Le trésor public gabonais © D.R

Le projet de loi de finances (PLF) adopté le 15 octobre 2018 en Conseil des ministres et qui devrait être soumis au parlement dans les semaines à venir regorge de nouveautés. Ainsi, dans ses articles 26, 27, 28 et 29, le PLF 2019 prévoit une baisse des salaires de certains fonctionnaires allant jusqu’à 20% par la création d’une taxe dénommée « contribution sur les hauts traitements des agents publics ».

C’est l’une des grandes nouveautés du gouvernement dans son projet de loi de  finances 2019, et qui ne manquera pas de faire jaser. En effet, en vue de réduire drastiquement  la masse salariale de l’Etat, le gouvernement a décidé de la mise en place d’une taxe sur les traitements des « hauts fonctionnaires » dénommée « contribution sur les hauts traitements des agents publics ».

Cette nouvelle « contribution », qui vient s’ajouter à la taxe sur les ordures ménagères et à celle sur les transactions financières via mobile money, sera prélevée de façon graduelle. Ainsi, les fonctionnaires dont le salaire est compris entre 1 million et 1 million 499 mille Fcfa, se verront à compter du 1er janvier 2019, taxer à hauteur de 10% au titre de cette « contribution sur les hauts traitements des agents publics ».

S’inscrivant dans le cadre des articles 26, 27, 28 et 29 du projet de texte, ce prélèvement s’effectuera également à hauteur de 15% sur les salaires des fonctionnaires compris entre 1,5 et 2 millions de Fcfa, et 20% sur celui des fonctionnaires dont  les salaires sont supérieurs à 2 millions de Fcfa. Si cette taxe permettra à l’Etat de faire des économies, son application constituera un cassetête pour des ménages dont le pouvoir d’achat ne cesse de dégringoler.

Laissez votre commentaire