Gabon: Vers une nouvelle grève générale de l’ONEP

Siège de l'Onep Port-Gentil © D.R

L’organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a annoncé une potentielle reconduction d’une grève générale illimitée sur toute l’étendue du pays. Cette décision fait suite à la stagnation constatée dans les négociations avec les employeurs du secteur pétrolier et le gouvernement qui devait avoir lieu le 14 janvier dernier.  



Au moment où le pays est traversé par une crise conjoncturelle sans précédent et que l’espoir d’une remontée des cours du pétrole semble encore peu probable, le secteur pétrolier est loin d’avoir trouvé son accalmie d’antan. Une situation qui ne manque pas de susciter une levée de boucliers du côté de l’Onep qui s’insurge depuis plusieurs mois contre le manque de réaction des pouvoirs publics, malgré la bonne volonté du ministère du Pétrole et des Hydrocarbures.

C’est donc pour réagir à cette situation que le 3 décembre dernier, l’Onep a déposé un préavis de grève de 3 jours auprès du gouvernement. Selon les sources proches de l’organisation syndicale, le principal motif était la réintégration des 6 employés de Total Gabon qui ont été licenciés pour avoir participé à une grève en juin 2018. Après plusieurs démarches entreprises auprès du ministre de tutelle, 4 des 6 employés ont été réintégrés par Total Gabon sans satisfaire l’Onep qui avait exigé une totale réintégration.

Malgré les intimidations de Total Gabon envers ses salariés, le 11 décembre le mouvement a pris forme. Par la suite, via une correspondance administrative datée du 10 janvier 2019, le ministre du Pétrole et des hydrocarbures Pascal Houangni Ambouroue a invité tous les acteurs du secteur à une table ronde censée se tenir le 14 janvier. Sauf que cette dernière n’aura finalement jamais  lieu. Il semble que les raisons évoquées pour justifier ce report sont liées au changement intervenu à la tête du gouvernement.

Contactée par notre confrère de L’Aube, Guylaine Mboui Zolo Ba Ndong secrétaire national en charge de la communication de l’Onep a annoncé l’entrée en grève sous peu. « L’onep est à pied d’oeuvre pour une reconduction du mouvement conformément à notre préavis de grève générale qui reste reconductible jusqu’à satisfaction des doléances de notre cahier de charges déposé sur la table du premier ministre chef du gouvernement», a-t-elle indiqué.

Laissez votre commentaire