Gabon: vers une modification de l’article 13 de la Constitution ?

Marie Madeleine Mbourantsuo et quelques membres de la Cour constitutionnelle © D.R

C’est la question qui taraude actuellement les esprits au vue des rumeurs de plus en plus persistantes sur une probable modification de la Constitution. Dans son n° du 796 de ce mercredi 13 mars 2019  le confidentiel La Lettre du continent, journal très introduit au sein du palais du Bord de mer, « la présidente de la Cour constitutionnelle Marie Madeleine Mborantsuo, travaille à une modification de la constitution ».  Une information, si elle est avérée pourrait créer une véritable montée de tension sur le plan politique.



Selon ce média, la Haute juridiction souhaiterait modifier l’article 13 de la Constitution et anticiper un éventuel empêchement définitif du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba qui poursuit actuellement sa convalescence à Rabat au Maroc et dont la rémission complète serait de plus en plus incertaine. Dans ce dessein, elle serait soutenue par le directeur de cabinet du président de la République Brice Laccruche Alihanga ou encore par Pascaline Bongo, par ailleurs soeur aînée du Chef de l’Etat.

L’objectif visé serait de « permettre au président de l’Assemblée nationale Faustin Boukoubi d’achever, si nécessaire, l’actuel mandat qui doit arriver à terme en 2023 en lieu et place de celui du Sénat ». Ce choix serait motivé selon La Lettre du continent, par des considérations purement régionalistes, ce dernier étant originaire de la province de l’Ogooué-Lolo et rassurerait la communauté téké du Haut-Ogooué. Il serait donc préféré à l’actuel présidente du Sénat Lucie Milebou Aubusson qui semble moins accommodante envers les tenants du pouvoir.   

Laissez votre commentaire