lundi,21 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon : vers une grève générale des travailleurs des sociétés parapubliques et...

Gabon : vers une grève générale des travailleurs des sociétés parapubliques et privées

S’achemine t-on vers une paralysie de le l’ensemble des secteurs d’activités du pays dans les jours à venir? C’est en tout cas ce qui semble se profiler après l’annonce par le secrétaire général de l’organisation nationale du pétrole (ONEP) Sylvain Mayabi Binet d’une déclaration conjointe des différents syndicats des travailleurs des sociétés parapubliques et privées ce jeudi 16 janvier avec comme objet leur entrée imminente en grève générale en contestation de la révision du Code du travail.

L’année 2020 démarre sur une vague de montées de tension dans plusieurs secteurs d’activités. Après les manifestations des élèves qui ont bousculé le secteur de l’Education nationale la semaine écoulée, c’est au tour des travailleurs de hausser le ton. En effet,  une déclaration conjointement rédigée par l’organisation nationale du pétrole (ONEP) et les syndicats des différents secteurs d’activités générant 80 % de l’économie nationale sera rendue publique ce jeudi 16 janvier à 17 heures à l’hôtel Radisson Blu.

Selon le communiqué parvenu à la rédaction de Gabon Media Time, les travailleurs envisagent une entrée en grève générale afin de contraindre le gouvernement à abandonner le projet d’amendement du Code du travail Gabonais. Cette annonce sera faite en présence de plusieurs leaders syndicaux issus  de la COSYGA, la CGSL, l’UTG, la CSOT, la CGSL LO, la CSTG, l’ONEP, le SYNAOO et le SYNEC. 

Concrètement, ces travailleurs protestent contre la révision du Code du travail gabonais qui aurait fait naître plusieurs dispositions décrites comme «esclavagistes et capitalistes» par le porte parole des syndicalistes Sylvain Mayabi Binet, secrétaire général de l’ONEP . Il s’agit principalement du renforcement des pouvoirs des employeurs au détriment des employés. Mais aussi de la banalisation du contrat de travail. Un déséquilibre de pouvoirs flagrant récusé et qui pourrait voir l’économie nationale payer un lourd tribut.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt