Gabon: vers une entraide judiciaire pour la protection des espèces sauvages

Photo de famille lors de l'atelier sur l’entraide judiciaire © D.R

Les pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) veulent renforcer la protection des espèces sauvages. C’est ce qui ressort de l’atelier organisé le 23 avril dernier et auquel ont pris part députés, sénateurs et membres du « Causus parlementaire gabonais pour la Conservation ». Les travaux de cet atelier sur l’entraide judiciaire entre la République gabonaise et les autres pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale ont accouché d’un guide qui sera adopté par les différentes parties prenantes.



Dans le souci de protéger les espèces sauvages, les parlementaires gabonais membres du « Causus Gabon pour la Conservation » se sont réunis le 13 avril dernier à Libreville autour d’un atelier sur « l’entraide judiciaire entre la République gabonaise et les autres pays membres de la communauté économique des Etats de l’Afrique centrale ». Pour matérialiser cette volonté des Etats membres de la CEEAC, un guide sur l’entraide judiciaire devrait être adopté par les différentes parties prenantes de ces assises,  rapporte notre confrère le quotidien L’Union.

Pour les participants, ce document inspiré du traité d’Antananarivo sur l’entraide judiciaire, du traité de la Cemac, de l’Accord de coopération entre la France et le Gabon, ainsi que de la loi portant Code de procédure pénale, devrait pouvoir constituer un outil important dans la lutte contre la criminalité transfrontalière en matière d’espèces protégées.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des activités du Causus parlementaire gabonais pour la Conservation dont la mission est de contribuer à la formulation de la mise en oeuvre, du suivi et de l’évaluation des politiques et de la législation en matière de protection de l’environnement, de conservation de la nature et de la biodiversité, entre autres, précise L’Union.

L’événement a également permis aux participants de faire un tour d’horizon de l’état de la législation ainsi que des procédures mises en place par le gouvernement relativement à la question de la protection des espèces protégées ou menacées, dans le but de renforcer les efforts fournis pour enrayer le commerce illégal de ces espèces sauvages..

Laissez votre commentaire