dimanche,28 novembre 2021
AccueilA La UneGabon : vers un retour à la normal de l’approvisionnement en produits...

Gabon : vers un retour à la normal de l’approvisionnement en produits vivriers dans les marchés

Ecouter cet article

Enclenché depuis près de deux semaines déjà, le mouvement de grève des commerçants grossistes vient de prendre fin au profit d’un retour à l’approvisionnement des marchés en denrées alimentaires.Une décision consécutive à la rencontre qui s’est déroulée le jeudi 6 février 2020 dernier entre le ministre de l’Agriculture Biendi Maganga-Moussavou et l’ensemble des associations de commerçants grossistes du Gabon

Plus de pénurie en banane, manioc et autres aliments issus de la terre au sein des marchés de Libreville et des communes voisines à compter du samedi 8 février 2020. C’est en tous cas ce qui a été annoncé par le ministre de l’Agriculture Biendi Maganga-Moussavou sur son compte Twitter tard dans la nuit du vendredi 7 février dernier.« Les commerçants grossistes vont reprendre l’approvisionnement de nos marchés en même temps qu’ils vont intégrer le programme GRAINE pour contribuer à la production domestique », a-t-il indiqué

Cette décision découle des entretiens entre les leaders des syndicats des commerçants-grossistes et le membre du gouvernement depuis le 29 janvier 2020 sur les voies de reprise de leurs activités. Au cours des travaux, le ministre qui a longuement écouté les revendications des partenaires sociaux, n’a pas manqué de rappeler la nécessité pour ces derniers de préférer s’approvisionner auprès des producteurs et transformateurs locaux via le programme Gabon Vert incarné par le projet GRAINE. 

Pour sa part, le secrétaire général de la coopérative des commerçants Nestor Menie a annoncé au nom de tous les commerçants grossistes la reprise imminente et générale de l’approvisionnement des marchés. « À la suite de la réunion avec le ministre nous avons eu la garantie que le problème va être solutionné. Cela nous va droit au cœur que nos revendications ont été prises en compte par le gouvernement. Dès demain ou au plus tard lundi les marchés vont être ravitaillés »,a-t-il conclu. Pour rappel les récriminations des commerçants grossistes portent sur la surtaxation et les contrôles intempestifs onéreux aux frontières notamment à Meyo Kye dans le Woleu-Ntem par où transitent les marchandises écoulées aux marchés. 

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop