mercredi,28 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: vers un changement de paradigme au ministère des TP

Gabon: vers un changement de paradigme au ministère des TP

Souhaitant matérialiser la volonté du Premier ministre Julien Nkoghe Bekale de redynamiser les subdivisions des Travaux publics, le ministre en charge de ce département Arnauld Calixte Engandji a réuni les Directeurs provinciaux pour un tour de table le 20 août dernier. Au menu de ces échanges, les difficultés que rencontrent ces derniers, mais aussi la mise en oeuvre d’une nouvelle vision pour ce ministère. 

Un peu plus de six mois après sa prise des fonctions au ministère en charge de l’Equipement, des Infrastructures et des Travaux publics, Arnauld Calixte Engandji a souhaité s’entretenir avec les directeurs provinciaux de son  département. Ainsi, c’est au cours d’une séance de travail le 20 août dernier axée sur la mise en exergue de leurs difficultés, que les échanges ont principalement tourné. 

En effet, souhaitant toucher du doigt les principales entraves à la réalisation et surtout à la réhabilitation de nombreux tronçons routiers, Arnauld Engandji a « entendu » les responsables des divisions provinciales. Si les difficultés évoquées par ces derniers ont principalement été d’ordre matériels, avec le manque d’engins en ligne de mire, le personnel qualifié et surtout les méthodes de travail ont été au coeur des débats. 

C’est dans ce sens que le membre du gouvernement a fustigé l’attitude de certains directeurs provinciaux (DP), qui « travaillent beaucoup trop en autonomie, en signant des contrats avec des prestataires ou des opérateurs privés ». Avec ce changement de paradigme qui tranche avec ces méthodes peu productives, l’ancien directeur général de la Gabon Oil Company (GOC) en manager accompli entend offrir à son département « une façon coordonnée de travailler ». 

S’il a répondu favorablement aux demandes de ces DP, il n’a pas manqué de les encourager  à faire preuve de plus de célérité ainsi qu’à privilégier le « local content » dans la réalisation de travaux. Le membre du gouvernement a également insisté sur la nécessité de ces responsables de l’administration décentrée de favoriser l’économie et l’optimisation de ressources. Par ailleurs, avec plus de 600 postes vacants, le ministère des TP est aujourd’hui en sous effectif. La faute notamment à une absence de stratégie concrète et à une dévalorisation de leur « coeur de métier ». Situation que souhaite améliorer l’actuel ministre. 

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion