vendredi,22 octobre 2021
AccueilA La UneGabon: vers l'organisation d'un prix pour la lutte contre les violences faites...

Gabon: vers l’organisation d’un prix pour la lutte contre les violences faites aux femmes

Ecouter cet article

Le ministre des Affaires sociales et des Droits de la femme, Prisca Koho Nlend a reçu en audience, ce mardi 5 octobre 2021, le directeur général de l’Organisation du monde islamique pour l’Education, la Science et la Culture basée à Rabat au Maroc (ICESCO), Dr. Salim M. Almalik. Il a été question pour les deux personnalités d’évoquer de nombreux projets d’envergure d’intérêt commun, dont la mise en place d’un Prix ICESCO/Gabon pour la lutte contre les violences faites aux femmes. 

Le Gabon a fait de la lutte contre les violences faites aux femmes une de ses priorités. Ce combat pourrait prendre un nouvel élan dans les prochains mois. C’est en tout cas ce qui ressort d’une séance de travail entre la délégation de l’Organisation du monde islamique pour l’Education, la Science et la Culture et la ministre des Affaires sociales et des Droits de la femme. 

Prisca Koho Nlend et Salim M. Almalik, le directeur général de l’UNESCO, ont en effet convenu de mettre en œuvre un Prix ICESCO/Gabon. Axe stratégique d’un programme de coopération entre l’organisation islamique et le Gabon, ce prix devrait pouvoir matérialiser l’engagement du pays dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Il convient de rappeler que des chiffres sur la stratégie de promotion des droits des femmes et de réduction des inégalités homme-femme pour 2020 font état de 90 % de victimes de violences sexuelles et 64 % des victimes de violences physiques et 83% de violences économiques. 

Un certain nombre de projets ont par ailleurs été discutés. Il s’agit des projets en rapport avec l’autonomisation de la femme, l’égalité des chances sur les plans de la santé, de l’éducation, de la science ou de la couverture sociale. Des projets qui viendront fonder le cadre de coopération entre l’ICESCO et le Gabon. Une coopération « qui mettra en relief l’action de la République gabonaise au profit de la femme, des enfants et des jeunes », a précisé le Dr. Salim M. Almalik

Laissez votre commentaire

Enami Shop