mercredi,25 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: vers l’organisation d’un Novembre Bleu pour la lutte contre les cancers...

Gabon: vers l’organisation d’un Novembre Bleu pour la lutte contre les cancers masculins

Après le lancement d’Octobre Rose, campagne de sensibilisation et de prévention des cancers féminins, le Gabon, via le service d’urologie du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) est en passe de lancer la première édition de Novembre Bleu, campagne de mobilisation pour la lutte contre les cancers masculins, en l’occurrence le cancer de la prostate. 

C’est l’annonce faite par le Centre universitaire de Libreville (CHUL) la semaine écoulée via un communiqué publié sur Gabonactu. Conscient de ce que les cancers masculins, notamment le cancer de la prostate, font autant de dégâts sur la santé des hommes que les cancers du sein et du col de l’utérus aux femmes, le Gabon veut s’aligner aux nombreux pays à travers le monde, consacrant un mois de sensibilisation et de lutte contre ces infections silencieuses. 

Au niveau du service d’urologie du Centre hospitalier de Libreville (CHUL), organe habileté à l’organisation de cette campagne, des réunions et séances de travail se multiplient pour peaufiner le programme d’activités y relatives, rapporte le communiqué. Une première édition de Novembre Bleu au Gabon, qui devrait orienter ses actions sur la sensibilisation, les consultations et le dépistage sans prise en charge médicale.  

Selon le Dr. Jean Massande Mouyendi, Chef de service d’urologie au CHUL et président de la Société gabonaise d’urologie (Sogur), le cancer de la prostate, cancer masculin le plus connu est « la deuxième cause de mortalité chez l’homme de plus de 50 ans dans le monde ». Selon l’Observatoire global des cancers (Globocan) pour l’année 2018 au Gabon, le cancer de la prostate est le plus répandu. Son taux d’incidence est de 11,4% avec 1677 nouveaux cas selon les statistiques de 2018 devant le cancer du sein, dont le taux d’incidence s’élève à 10,7% et 9,3% pour le cancer du col utérin. 

Il convient de noter que c’est en 2004, en Australie, que la campagne de lutte contre les cancers masculins prend effet pour la première fois sous le nom de Movember, organisée par la fondation Movember Foundation Charity. Le mouvement consistait notamment à se laisser pousser la barbe pour montrer son adhésion à la lutte contre le cancer de la prostate ainsi que d’autres maladies masculines.  

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion