mardi,20 avril 2021
AccueilActualitésCultureGabon: vers l'organisation d'un festival en hommage au guerrier Tsogo Mbombet-A-Gnangué

Gabon: vers l’organisation d’un festival en hommage au guerrier Tsogo Mbombet-A-Gnangué

La ville de Mouila ainsi que le village Ekembélé situés dans le département de l’Ogoulou vont d’ici peu abriter des activités culturelles en la mémoire du guerrier Mbombet-A-Gnangué, un des combattants contre le système colonial. Plus d’un siècle après la disparition d’un de ses plus redoutables guerriers, le Gabon rendra un vibrant hommage à la mémoire de celui-ci. A cette occasion, l’organisation d’un festival est prévue. Entre expositions photographiques, contes, épopées, récits historiques et visites des sites, le Gabon pourra se remémorer le courage d’un vaillant soldat. 

Mbombé-A-Gnangué (Mbombé fils de Gnangué), chef du peuple Mitsogo s’opposa à la colonisation du Gabon au début du xxe siècle. En mémoire de cet illustre disparu dont l’histoire semble avoir été reléguée aux oubliettes, Mouila la capitale provinciale de la Ngounié et le village Ekembélé sont les deux sites retenus pour abriter les activités liées au festival en hommage à ce héros. Au programme, la pose d’une stèle de l’illustre disparu, expositions photographiques, contes, épopées, récits historiques et visites des lieux pour ne citer que ceux-ci. 

Ce festival est l’expression de la gratitude des fils et des compatriotes de la Ngounié et la Nyanga. Le comité d’organisation compte mettre tout en œuvre pour que ce premier festival soit à la hauteur du héros qu’a été Mbombet-A-Gnangué. Ouvert à toute l’Afrique et l’Occident, cette première édition du festival d’hommage aux combattants du pouvoir colonial appelle à l’implication de tous pour la réussite de cet évènement car il en va de la préservation du patrimoine culturel de plusieurs générations. 

L’histoire nous raconte qu’ils ne sont pas nombreux à avoir combattu contre le pouvoir colonial et l’ensemble des exactions faites aux peuples autochtones de ces régions. Mais pour avoir eu le courage de s’opposer à ce système, plusieurs guerriers ont été tués dans des conditions atroces. Parmi lesquels le tsogo Mbombet-A-Gnangué. Décédé dans les années 1913 après 10 ans de combat à la tête de plusieurs troupes dans les provinces de la Ngounié et de la Nyanga au sud du Gabon.

Par ailleurs, prenant en compte les nouvelles restrictions sanitaires liées à la pandémie que le Gabon traverse, aucune date n’a encore été arrêtée à ce jour pour le début du festival. Néanmoins, elle fera l’objet d’un communiqué ultérieur par le comité d’organisation dudit évènement.

Laissez votre commentaire

Bestheinfusion