Gabon: vers la mise en place d’une plateforme pour booster le développement de l’Okano

Les cadres du département de l'Okano © D.R

Dans l’optique de contribuer de manière efficiente au développement du département de l’Okano dans la province du Woleu-Ntem, les cadres de cette localité ont lancé ce lundi 22 avril au quartier Nkembo dans le 2ème arrondissement de Libreville une plateforme associative tournée vers le développement socio-économique de cette partie du pays. Une initiative qui s’inscrit dans la volonté des fils et filles de ce département de se rassembler et de contribuer ensemble à son essor.



Cette initiative est une idée porter par les membres du Bureau Exécutif Provisoire qui ont lancé un « Appel pour l’Okano » à tous les fils et filles de ce département, afin de donner une chance à l’unité dans le cadre de cette association en création dont l’objet portera essentiellement sur le développement économique et social de l’Okano. Une occasion pour l’ensemble des ressortissants de cette localité de la province septentrionale de taire un tant soit peu les querelles politiques qui durant des années ont plombé son développement.

Ainsi, il s’agira pour cette structure stratégique « d’identifier et de réaliser des projets en faveur non seulement du développement de l’Okano, mais aussi de l’épanouissement de ses populations ». Lors de son propos liminaire, le président de séance Louis Philippe Mve-Nkoghe a tenu à préciser que cette plateforme a pour objectif de faire une analyse froide de la situation socio-économique de la localité.

L’objectif principal de cette structure est de mettre en place des projets à mener à court, moyen et long termes. Pour ce faire, la mutualisation des efforts de tous les mitzicois, chacun dans son domaine de compétence, est très attendue. « C’est une aventure humaine qui commande un engagement individuel et collectif pour l’amélioration des conditions de vie des populations okanoises », a-t-il renchéri.

Cette association en création se veut, selon les initiateurs, une plateforme fédératrice et accueille toutes les sensibilités politiques et religieuses. La prochaine étape sera donc l’organisation de l’assemblée générale constitutive du 11 mai 2019 avec l’adoption des statuts, du règlement intérieur, de la charte des valeurs et du code de déontologie.

D’ailleurs, au terme des travaux, il a été procédé à l’installation du Bureau Exécutif Provisoire qui est composé de personnalités tel que Modeste Obiang Ndong, Louis Philippe Mve Nkoghe, le Dr Cyriaque Akomo Zoghe Essingone, Jonathan Ndoutoume Ngome, Jean Marc Ngomo Ndong, Andrew Crépin Gwodog ou encore Aboubakar Minko-Mi-Nseme.

Laissez votre commentaire