Image illustrative © D.R.

Pour harmoniser la profession d’ingénieur en génie civil aux standards internationaux, le gouvernement par le biais du ministère des Transports, de l’Equipement et de l’Habitat a lancé un appel à contribution dans le but d’établir une liste d’ingénieurs en Génie Civil chargés de préparer l’Atelier d’examen et de validation du projet de loi instituant l’Ordre gabonais des ingénieurs en génie civil. 

Dans le cadre de la mise en place d’un cadre légal régissant la profession d’ingénieur en génie civil, le gouvernement entend organiser dans les prochaines semaines l’atelier de validation du projet de loi portant mise en place de l’Ordre Gabonais des Ingénieurs en Génie Civil. D’où l’appel à contribution lancé par le ministère des Transports, de l’Équipement, des Infrastructures et de l’Habitat qui s’inscrit dans le cadre de la préparation dudit évènement. 

Les ingénieurs en génie civil figurant sur cette liste exhaustive seront chargés de préparer l’atelier d’examen et de validation du projet de loi instituant l’Ordre gabonais des ingénieurs en génie civil. « Cet ordre sera une instance juridictionnelle et disciplinaire qui aura pour mission d’exercer un contrôle sur l’accès et les conditions d’exercice dans la profession », précise le communiqué signé du ministre Léon Armel Bounda Balonzi. 

Outre la mise en place de ce cadre, qui répond aux exigences de bonne gouvernance, le futur Ordre gabonais des ingénieurs en Génie civil veillera au « maintien des principes d’éthique, d’intégrité et de dévouement, indispensables à l’exercice de la profession, et à l’observation par tous les membres des devoirs professionnels ainsi que des règles édictées par le Code de déontologie ». Les professionnels sont donc invités à faire acte de candidature jusqu’au 30 mai 2020 à 12h00, en se rendant notamment au ministère des Transports, de l’Équipement, des Infrastructures et de l’Habitat.  

Laissez votre commentaire