Gabon: VAALCO partenaire majeur pour l’avenir du secteur pétrolier

© Gabonreview

Alors qu’elle a renouvelé en septembre 2018 son partenariat avec l’État gabonais, avec notamment l’extension de son Contrat d’Exploitation et de Partage de Production (CEPP), la compagnie texane VAALCO Energy affiche une plus grande sérénité. Ainsi, après avoir produit 3 751 barils de pétrole nets par jour et vendu pas moins de 1,4 million de barils de pétrole nets en année pleine 2018, la compagnie texane savoure son retour au premier plan.



Si les récents évènements survenus sur les installations de son partenaire Petroleo  Nautipa, avec notamment une grève d’une dizaine de jours qui a paralysé son activité, ont quelque peu perturbé la production de la compagnie indépendante texane Vaalco Energy, ils n’ont pas freiné ses objectifs et encore moins son ambition affichée ces dernières années et concrétisée par des chiffres en net regain.

En effet, dans son rapport annuel paru en mars dernier, VAALCO Energy a annoncé des résultats consolidés de l’ordre de près de 100 millions de dollars sur l’année 2018 avec notamment plus de 10,5 millions de dollars de bénéfice net. Par ailleurs, elle a produit 3 751 barils de pétrole nets par jour  et vendu 1,4 million de barils de pétrole nets pour l’exercice 2018.

Fort d’un investissement de plus de 1000 milliards de Fcfa en 20 ans de présence au Gabon, matérialisé par le renouvellement en septembre dernier de son partenariat avec l’État qui a abouti à l’extension de son Contrat d’Exploitation et de Partage de Production (CEPP) d’au moins 20 ans, Vaalco compte bien poursuivre son expansion en soutenant l’économie gabonaise, en doublant sa main d’oeuvre mais aussi en finançant divers programmes sociaux.

En outre, en indiquant il y a quelques mois « avoir franchi une nouvelle étape dans la vie de VAALCO en prolongeant le CEPP Etame Marin de 10 ans au moins » Cary Bounds, Président-Directeur Général de Vaalco Energy Inc, n’a pas manqué de souligner que sa compagnie a « désormais la possibilité de libérer l’énorme potentiel de ressources de plus de 70 millions de barils qui reste dans le bloc d’Etame Marin », autant dire que le partenariat Vaalco Energy-Etat gabonais a de beaux jours devant lui.

Laissez votre commentaire