vendredi,25 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: une température corporelle normale pour voyager vers l’intérieur du pays

Gabon: une température corporelle normale pour voyager vers l’intérieur du pays

C’est à la faveur d’une conférence de presse animée ce jeudi 09 juillet 2020 conjointement avec le ministre de la Santé Max Limoukou, que le ministre des Transports Léon Armel Bounda Balonzi a tenu à préciser les modalités pratiques de reprise des activités dans ce secteur. A cet effet, ce dernier a annoncé que tout voyageur vers l’intérieur du pays devra obligatoirement présenter une température corporelle normale. Une mesure pas tout à fait pertinente quand on sait que les contrôles de température ne sont pas toujours efficaces pour déceler les personnes porteuses du coronavirus. 

Nouvelle condition pour quitter le « Grand Libreville » vers l’intérieur du pays. Outre l’obligation de se munir d’un test de dépistage négatif à la Covid-19, le passager est à présent tenu de présenter une température corporelle « normale ». C’est le ministre des Transports Leon Bonda Balonzi, s’exprimant en présence de son collègue de la santé, qui l’a luimême annoncée. 

« Pour tout vol domestique ou international, les passagers sont tenus de respecter les mesures suivantes, porter obligatoirement un masque, présenter une température corporelle normale,  se plier au protocole de distanciation physique entre passagers, remplir un formulaire de renseignement des informations sanitaires, se soumettre et soumettre ses bagages au processus de décontamination mis en place dans les aéroports », at-il indiqué. 

Même si, selon les propos du ministre des Transports, « le seul objectif du gouvernement est de protéger et sécuriser l’ensemble de la population contre la pandémie », tout porte à croire que cette mesure ne remplit pas suffisamment de motif valable. A mesure que l’on apprend à vivre avec le coronavirus, on finit par comprendre que les contrôles de température ne sont pas toujours efficaces pour déceler les personnes porteuses de la charge virale. 

L’on se souvient encore des asymptomatiques, ces personnes appelées « porteurs sains », qui ne présentent aucun symptôme de la Covid-19, mais sont pourtant contaminées et susceptibles de contaminer leur entourage. Au regard de plusieurs faits, notamment ceux susmentionnés, le gouvernement devrait sans doute revoir la mise en application de cette mesure peu pertinente. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt