Gabon: une société chinoise va construire un port de pêche

© D.R

Après avoir conclu avec le gouvernement le 10 avril dernier, un protocole d’accord portant sur la réalisation de trois projets d’envergure, dont un port de pêche à Port-Gentil, une usine de production de papier et une usine de traitements de déchets, le  groupe chinois China Harbour Engineering Company (CHEC) souhaite débuter les travaux dans les plus brefs délais.

C’est ce qui ressort de la rencontre qui a récemment eu lieu entre les représentants de la société chinoise CHEC et la ministre de la Promotion des investissements privés, Madeleine Berre Ainsi, suite à l’accord signé entre le groupe chinois et le gouvernement gabonais il y a un peu moins de deux mois, portant notamment sur la création d’un port de pêche à Port-gentil, dans la province de l’Ogooué Maritime, les deux parties ont évalué les priorités concernant ces projets.

En effet, avec plus 800 kilomètres de littoral maritime et ses 200 000 bassins naturels, la partie gabonaise a souligné à CHEC l’urgence et l’importance de la construction en priorité de ce port de pêche dans l’Ogooué Maritime. Devant s’accompagner de création d’emplois, en plus de la réduction des importations dans ce secteur, la construction de ce port de pêche s’inscrit dans la dynamique de développement de cette province qui sera bientôt dotée des 3ème et 4ème plus long pont d’Afrique avec la route Port-Gentil-Omboué.

De plus, avec un potentiel aquacole évalué à 324 000 tonnes, en plus des 350 000 à 500 000 tonnes partagés avec le Congo, la Guinée équatoriale et Sao Tomé & Principe, le Gabon dispose d’un des plus importants viviers d’Afrique subsaharienne dans ce domaine. Si aucun chiffre n’a fuité concernant la réalisation de ces projets, le groupe chinois pour sa part souhaite les lancer au plus vite.

Laissez votre commentaire