mardi,24 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: une sexagénaire lâchement assassinée à Oyem

Gabon: une sexagénaire lâchement assassinée à Oyem

C’est une nouvelle des plus terrifiantes et déplorables qui secoue tout le chef-lieu de la province du Woleu-Ntem depuis le vendredi 13 novembre dernier. Et pour cause, une compatriote âgée de 67 ans et répondant au nom de Noëlle Zang Ondo, a été découverte ligotée et sans vie à son domicile au quartier Ngouéma, dans le 2ème arrondissement de la commune d’Oyem, rapporte L’Union. Tout porte à croire que la sœur cadette de l’ancien Premier ministre Daniel Ona Ondo, a été assassinée.

C’est l’émoi total dans le chef-lieu du septentrion où les populations peinent toujours à croire que ce drame se soit produit dans leur localité. En effet, dans la nuit du vendredi 13 novembre 2020 aux alentours de 19 heures, Noëlle Zang Ondo aurait reçu la visite d’un ou de plusieurs malfrats à son domicile, sis au quartier Ngouéma, dans le 2ème arrondissement de la commune d’Oyem. La suite est connue de tout le monde, ou presque. Cette sexagénaire sera retrouvée  totalement ligotée et bâillonnée. 

En visionnant la vidéo devenue virale sur la toile, l’on peut aisément s’apercevoir que le plafond a été perforé. Une source interne révèle que les assaillants se seraient logés dans le plafond en attendant patiemment que leur future victime regagne son domicile. Tout porte donc à croire que les assassins connaissaient parfaitement Noëlle Zang Ondo. Prise au piège par les assaillants, elle aurait tenté en vain de solliciter l’aide du voisinage. 

Selon le récit rapporté par L’Union, un des petits-enfants aurait été témoin de la scène. « Ayant pris le courage d’aller lorgner dans la chambre de leur mamie, l’un des petits-fils affirme avoir vu une silhouette à côté de cette dernière, qui semblait bâillonnée et ligotée par les deux bras », aurait laissé entendre une source familiale. Dans la foulée, le jeune homme ira de suite alerter les voisins. 

Derrière lui, les assassins prendront leurs jambes à leurs cous. Arrivés promptement sur les lieux armés pour faire face aux agresseurs, les voisins constateront que la pièce était déjà vide. Seule Noella Zang Ondo était au sol amarrée comme du gibier. D’aucuns affirment que la victime respirait encore mais difficilement. Il faut dire que les secours auraient pu sauver une vie s’ils n’avaient pas plutôt perdu du temps pour filmer la scène.  

Conduite aux urgences, la sexagénaire rendra l’âme sur le chemin menant au Centre hospitalier régional d’Oyem (CHRO). Informés de l’affaire,  l’antenne provinciale de la Police Judiciaire (PJ) a d’ores et déjà ouvert une enquête pour tenter de démêler l’écheveau dans cette affaire sombre. Les oyemois se questionnent toujours sur l’identité des bandits. Pourtant Noëlle Zang Ondo était réputée gentille et chrétienne catholique engagée. 

Serait-ce son lien avec  l’ancien Premier ministre  Daniel Ona Ondo qui aurait fait d’elle une potentielle cible politique ? Ou juste une tentative de cambriolage qui aurait mal tourné ? Toutes les pistes sont à explorer. Pour l’heure, psychose et tristesse règnent à Oyem. Noëlle a tragiquement rejoint son défunt époux Moro Zeng dans les cieux.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion