Gabon: une main calcinée alimente la peur à Franceville

Une vue aérienne de Franceville © D.R

Le quartier Mbaya, situé dans le 4ème arrondissement de la commune de Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué a été la scène d’une inquiétante découverte le samedi 5 mai dernier. Un membre qui s’apparente à une main humaine a été retrouvé calciné dans un fumoir. Depuis, la polémique engendrée par les commentaires suscite la peur dans le quartier et ses environs.

La découverte de cette main de fortes ressemblances avec celle d’un humain a créé la peur dans le quartier Mbaya où se trouve l’Université de science et technique de Masuku (USTM). Cet événement a davantage attiré la psychose des habitants qui vivent sous tension dans cette ville de l’intérieur du pays au sein de laquelle des disparitions se multiplieraient.

Dans le quartier, des bruits de couloirs, nourrissaient l’idée que la main retrouvée appartiendrait à une des malheureuses personnes disparues de la ville. Désireux de ne pas laisser la polémique s’étendre et la peur gagner du terrain à Mbaya, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Franceville, s’est rendu sur place afin de constater les faits. Conclusion de l’enquête, «il s’agit bien d’une main, mais, d’une main de primate, non d’un membre humain», rapporte le quotidien L’Union.

La main à l’origine de la polémique, «était entrain de sécher tranquillement dans un fumoir, lorsqu’elle a été subtilisée par un chien errant affamé», précise une source autorisée de l’enquête.

Des explications qui ne suffisent pas à rassurer les habitants de Mbaya pris d’effroi suite à d’inquiétantes disparitions demeurées non résolues. Bien au contraire, ils sont déterminés à mettre la main sur «le détenteur du fumoir où ce morceau de main été soutiré». Une quête qu’ils espèrent être le point final à tous les mystères qui hantent leur commune.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire