vendredi,25 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : Une femme violée puis assassinée par son jeune amant pour...

Gabon : Une femme violée puis assassinée par son jeune amant pour avoir décidé de rompre à Essassa

Une femme la quarantaine révolue répondant au nom de Delphine Bikene a été violée puis assassinée, à la veille de la Saint-sylvestre, par son amant âgé de 25 ans, à Essassa dans le deuxième arrondissement de la commune de Ntoum. Selon une source proche de la famille de la victime citée par le quotidien L’Union, le mobile du crime réside dans le fait que la défunte aurait signifié à son jeune amant connu sous le nom de « petit Ndong » que leur idylle ne pouvait plus continuer. 

La nuit du 30 décembre 2019 restera gravée dans les mémoires des habitants d’Essassa. Et pour cause, une dame de la quarantaine a perdu la vie après avoir été violée puis assassinée par celui avec qui elle entretenait une relation amoureuse.  Selon le récit relayé par L’Union, tout serait parti d’un appel passé par la victime à son bourreau quelques jours auparavant dans lequel elle lui annonçait la fin de leur idylle. Une décision que celui que tout le monde connaît sous le pseudonyme de « Petit Ndong » aurait refusé d’accepter.

Le soir de l’assassinat, Delphine Bikene se rend dans un bistrot du coin dénommé « la prison ». A quelques encablures de son lieu de destination elle rencontre son désormais ancien amant, Petit Ndong. Tout calme, il aurait proposé à sa victime de partager un pot afin de se rappeler le bon temps passé ensemble. Une fois assis, les deux se mettent à boire mais Delphine semble décidée à rester ferme quant à sa décision de mettre un terme à leur relation amoureuse. Leur échange arrosé de bières aurait duré jusqu’à 3 heures du matin.

Se sentant affaiblie, la future victime annonce à Petit Ndong qu’elle rentre. Ce qu’elle ignore c’est ce que celui-ci suivait ses pas. Assuré de leur isolement, Petit Ndong se met à agresser sexuellement son ancienne amante. Pour la dissuader d’opposer une résistance, il lui aurait enfoncé un poignard dans la cuisse. Après avoir assouvi sa libido, il lui assainera plusieurs coups de couteau sur la tête, les côtes et le cou. Faisant preuve d’un sadisme sans précédent, Petit Ndong aurait introduit des bouts de bois dans le vagin et l’anus de sa victime avant de prendre la fuite.

Delphine aurait puisé la force nécessaire pour aller jusqu’au domicile de ses parents non loin du lieu d’agression. Elle rendra l’âme devant la porte centrale. Un témoin, qui a requis l’anonymat, aurait fait des révélations aux agents. Lesquelles ont conduit à l’interpellation de Petit Ndong  24 heures après. Conduit dans les locaux de la Police judiciaire, le mis en cause est gardé à vue dans l’attente d’être déféré devant le procureur de la République.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt