Gabon: une école suspectée de recevoir des financements de Fethullah Gülen

L'école La Lumière suspectée de recevoir des financements de Fethullah Gülen © D.R

Selon La Lettre du Continent, dans sa livraison de ce mercredi 4 avril 2018, deux collaborateurs de la société française Mavna Cap, qui gère et exploite l’école internationale La Lumière située dans le premier arrondissement de Libreville, ont été placés en garde à vue, mi-mars.

Arrêtés par la Direction générale des recherches (DGR) de la gendarmerie nationale, les deux individus ont été placés en garde à vue. l’école internationale La Lumière, dans laquelle ils exercent est selon l’hbdomadaire parisien «suspectée par les autorités gabonaises de recevoir des financements de Fethullah Gülen, l’ennemi juré du chef de l’Etat turc Recep Tayyip Erdogan».

Comme plusieurs autres écoles Turc situées sur le continent africain (Madagascar ou Mali), les autorités d’Ankara traquent «les intérêt ou supposés tels – de l’intellectuel musulman exilé aux Etats-Unis», pousuit-il.  

Pour rappel, Fethullah Gülen est actuellement sous le coup d’un mandat d’arrêt, délivré par la Turquie. Il est accusé d’être derrière la tentative de coup d’Etat contre le président Recep Tayyip Erdogan, en 2016. 

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire