jeudi,25 novembre 2021
AccueilA La UneGabon : une association d'entrepreneurs prescrit 18 mesures pour faire face au...

Gabon : une association d’entrepreneurs prescrit 18 mesures pour faire face au Covid-19

Ecouter cet article

Face à la crise économico-sanitaire issue de la pandémie de Covid-19, de nombreuses voix s’élèvent pour apporter leurs contributions à « l’effort de guerre ». Parmi elles se trouve l’association Osons Entreprendre Gabon (OSEG). Créée dans l’optique de promouvoir l’entrepreneuriat local, cette association présidée par Hugues Yondzi, vient de soumettre au gouvernement un chapelet de propositions visant à atténuer les effets de la crise actuelle sur le tissu économique et social du Gabon. 

Dix huit (18), c’est le nombre de propositions faites par l’association Osons Entreprendre Gabon (OSEG). Alors que de nombreuses voix s’élèvent et appellent depuis plusieurs semaines à soutenir l’entrepreneuriat, OSEG a tenu à apporter sa participation à « l’effort de guerre ». Ainsi, l’association a notamment proposé au gouvernement, la mise en place d’un comité de veille économique piloté par les Ministères de l’Economie, des PME, et dans lequel le patronat et toutes les plateformes entrepreneuriales siègeront en tant que membres.

Partant du principe que toutes les forces vives doivent faire front uni, OSEG propose également la mobilisation de la CDC pour accorder des lignes de crédit de 2 à 100 000 000 Francs CFA), le report des délais de paiement d’échéances sociales et fiscales, mais également le soutien de l’Etat et des institutions financières pour la mise en place d’un fonds de substitution de 50 000 000 000 de FCFA. Dans le même ordre d’idées, OSEG invite le gouvernement à prendre en charge les charges fixes des PME, mais également les salaires des employés d’un montant forfaitaire maximum de 250 000 FCFA pour garantir les emplois. 

Si elle invite également le gouvernement à soutenir les entreprises locales de e-commerce et de livraison pour limiter les mouvements de personnes, l’association n’en oublie pas pour autant le volet social. Ainsi, de l’indemnité de subsistance de 150 000 FCFA à chaque Gabonais, à la subvention de tous les produits vivriers produits sur l’ensemble du territoire, en passant par la distribution de kits de protection, la nonsuspension des services de base et l’élargissement de la gratuité des consultations et soins médicaux, OSEG invite donc le gouvernement à agir en faveur des populations.

A noter que l’association milite également pour un dépistage généralisé de la population, une fabrication massive de la chloroquine par l’usine de Nkok, un dépistage de tous les passagers passés par l’aéroport deux semaines avant la fermeture, et surtout la mise en place d’un fonds de riposte et solidarité contre les effets du COVID-19 doté d’une enveloppe 100 000 000 000 FCFA. Si certaines de ces propositions semblent difficiles à mettre en œuvre, bon nombre d’entres elles par  contre mériteraient d’être prises en compte par l’exécutif.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop