vendredi,18 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilDerniers articlesGabon: un véhicule administratif renverse un élève et prend la fuite

Gabon: un véhicule administratif renverse un élève et prend la fuite

La scène a eu lieu à 9h ce mercredi 12 mai 2021 à l’entrée du quartier dit Mindoubé 3 dans le 5ème arrondissement de Libreville. Un individu à bord d’un véhicule Hyundai à usage administratif à heurté un élève de retour des cours. Conscient de son acte, le conducteur a tout simplement pris la fuite devant des riverains effarés.

L’acquisition d’un véhicule à usage administratif suppose une parfaite maîtrise du Code de la route et des règles de bienséance. Pourtant, il n’est plus rare de constater des accidents causés par des agents publics voire un de leurs proches à qui, ils se permettent de le remettre. Une faute d’une gravité qui pourrait être lourde de conséquences pour le responsable mais aussi pour les populations.

En effet, ces détenteurs de véhicules administratifs se permettent d’accélérer sur la voie en dépit des obstacles et même de la qualité médiocre de celle-ci. Ceci a été le cas ce matin à l’intersection entre le quartier Bangoss et Mindoubé 3. Un véhicule de marque Hyundai « plaque bleue » a de vive allure heurté un élève. Après avoir marqué un stop à quelques mètres, ce dernier a, sans remords, repris sa route. Laissant sa victime au sol.

Bienheureusement, la victime avait tenté d’esquiver la voiture. Un réflexe qui lui a sauvé la vie. Résultat, quelques égratignures aux coudes et sur la côte droite. Les riverains impuissants ont tout de même conduit l’accidenté à l’hôpital de Melen pour qu’il soit pris en charge par les médecins. Du moins, pour ce qui est des blessures. Étant donné que la victime n’a que 10 ans. 


Une situation inquiétante qui dénote d’un manque de savoir-vivre de la part de certains citoyens vis-à-vis d’autres. Vivement que les autorités en charge de la sécurité des personnes veillent à déployer un dispositif pour traquer tous ces « chauffards » qui constituent un danger public. Lambert-Noël Matha, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur,  est donc tout logiquement interpellé au premier chef !

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance