Gabon: un triumvirat pour diriger le pays en l’absence d’Ali Bongo ?

Presidence de la République © D.R

L’hospitalisation du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba aura dans les jours une incidence sur le bon fonctionnement des institutions du pays si jamais sa convalescence est prolongée. C’est donc pour pallier cette éventualité qu’un présidium composé du directeur général de la Garde présidentielle, du directeur de cabinet du président de la République et de la présidente de la Cour constitutionnelle aurait été mise en place  dès le 25 octobre dernier pour assurer la continuité de l’Etat.  

Pour parer à toute éventualité ce triumvirat aurait pour mission d’assurer la stabilité de l’Etat le temps que dure l’hospitalisation du président de la République qui a été admis au King Faisal Hospital après un malaise dû selon les autorités à « une fatigue sévère ». Ainsi selon La Lettre du continent, les personnalités qui composent ce présidium seraient entre autres Brice Laccruche Alihanga, Frédéric Bongo et  Marie-Madeleine Mborantsuo.

La sécurité du pays, les renseignements ainsi que les intérêts du « clan familial Bongo » seraient assurés par le directeur général des services spéciaux de la Garde républicaine (GR), le colonel Frédéric Bongo. Autre personnalitéclé dans ce dispositif, l’actuel directeur de cabinet présidentiel, Brice Laccruche Alihanga, qu’il « revient de gérer les affaires politiques et financières en concertation avec le premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet ».

« Troisième personnalité à occuper le devant la scène en l’absence du locataire du Palais du bord de mer : Marie-Madeleine Mborantsuo. Comme en août 2009 lors du décès d’Omar Bongo, la présidente de la Cour constitutionnelle peut à tout moment invoquer l’article 13 de la constitution relatif à la vacance temporaire du pouvoir, et confier à certains responsables des prérogatives exceptionnelles », conclut le journal.

Laissez votre commentaire