mardi,20 avril 2021
AccueilA La UneGabon: un trafiquant d'ivoire interpellé dans un salon de coiffure à Moabi

Gabon: un trafiquant d’ivoire interpellé dans un salon de coiffure à Moabi

Les agents de l’antenne provinciale de la police judiciaire et ceux du ministère des Eaux et Forêts venus en appui à l’ONG Conservation Justice ont mis la main le jeudi 18 mars dernier sur un trafiquant d’ivoire à Moabi dans la province de la Nyanga. Le mis en cause a été arrêté alors qu’il s’apprêtait à écouler sa marchandise, notamment 2 pointes d’éléphant.

Libreville, le 20 mars 2021. 

Engagée dans la lutte contre le braconnage et la criminalité faunique, l’ONG Conservation Justice vient à nouveau de mettre hors d’état de nuire un réseau de trafiquants d’ivoire. Selon une source proche du dossier, le braconnier a été pris grâce au concours  des agents de l’antenne provinciale de la police judiciaire de la Nyanga et ceux du ministère des Eaux et Forêts.

Le mis en cause dans cette activité illégale qu’est la commercialisation des défenses d’éléphant répond au nom de Karl Kombila, de nationalité gabonaise. L’individu a été appréhendé en possession de deux pointes d’ivoire. Après plusieurs heures d’attente, c’est vers 19 heures que les éléments de la Police Judiciaire verront apparaître soudainement de l’obscurité un individu au comportement suspect, muni d’un sac. Ce dernier s’est dirigé vers un salon de coiffure. Après une courte poursuite engagée suite à une tentative de fuite,  il sera arrêté.

Après son interpellation, Sieur Karl  Kombila a été conduit à Tchibanga. Il est actuellement gardé à vue au poste de l’antenne provinciale de la Police Judiciaire de la Nyanga. Il attend d’être transféré à Libreville et présenté devant le parquet spécial de Libreville pour répondre des faits de détention et de tentative de vente de l’ivoire pour lesquels il risque jusqu’à 10 ans de prison, conformément à l’article 388 du code pénal.

Laissez votre commentaire

Andy Marvinehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux qui a, à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Bestheinfusion