mardi,28 septembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: un sexagénaire s’en sort miraculeusement après l’attaque d’un éléphant

Gabon: un sexagénaire s’en sort miraculeusement après l’attaque d’un éléphant

Ecouter cet article

Le conflit Homme-faune a failli encore aboutir à un véritable drame au  village Cachilaire, dans le département du Como-Kango, dans la province de l’Estuaire. En effet, selon les informations relayées par le quotidien L’Union, il s’agit d’un homme répondant au nom de Émile Moussavou, âgé de 68 ans qui a été attaqué le samedi 07 août 2021 par un éléphant alors qu’il se rendait à ses travaux champêtres. Malgré la charge dont il a été victime, son diagnostic vital n’est pas engagé.

La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre dans la région et n’a pas manqué de susciter l’effroi et la colère des populations qui ne savent plus à quel saint se vouer. Un incident qui intervient en plein débat sur la résolution du conflit Homme-faune et le constat d’une recrudescence d’attaques de pachydermes près des lieux d’habitation avec pas moins d’une attaque par mois par un animal. 

La victime, Émile moussavou plus connue sous le nom de « Demousse » aurait été surprise en brousse par un pachyderme qui l’aurait chargée alors qu’elle allait visiter ses pièges. « La bête a tout de suite chargé sur le vieil homme en l’attaquant par derrière. L’éléphant lui a planté une pointe de ses défenses sur le flanc gauche avant de le projeter plusieurs mètres devant lui » rapporte une source proche de la victime à notre confrère L’Union.

Bien que blessé, « Demousse » aurait livré une bataille avec l’animal en réussissant à s’extraire de ses défenses et prendre la fuite pour se cacher dans un endroit où le pachyderme ne l’aurait pas vu. Une fois la bête éloignée, Émile Moussavou va ramper jusqu’au village où il sera secouru et conduit au Centre médical de Kango par une ambulance réquisitionnée par le personnel médical.

Cet incident, qui n’est pas le premier du genre, vient une fois de plus mettre en lumière la problématique de l’incursion des animaux dans les zones habitées devenue légion au Gabon. En effet, depuis le début de cette année de nombreuses attaques sont recensées. Une situation qui avait provoqué le courroux des populations de Mekambo, dans la province de l’Ogooué-Ivindo et pour laquelle le gouvernement par l’entremise du ministre des Eaux et Forêts, de la Mer et de l’Environnement, le Pr. Lee White, a opté pour l’érection de barrière électrique pour tenter d’endiguer le problème.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop