Gabon : Un professeur de chimie déchargé de ses fonctions pour un devoir peu orthodoxe à Mbaya

Gabon Gabonmediatime Université De Sciences Et Techniques De Masuku Ustm
Entrée de l'université de sciences et techniques de Masuku © Gabonreview

Le professeur d’université Jean Jacques Anguile a été déchargé de ses obligations au sein du département de Chimie de l’université de sciences et techniques de Masuku (USTM) dans la province du Haut-Ogooué. Cette sanction, prise par le Conseil décanal de l’établissement et publiée ce samedi 11 janvier 2020, est consécutive à une convocation de l’enseignant après avoir proposé un devoir peu académique aux étudiants de licence 2 lors de l’examen de chimie analytique. 


Réputée mouvementée au vu de ses désaccords prononcés à l’occasion des grèves, l’université de sciences et techniques de Masuku (USTM) démarre l’année sur une note peu valorisante. En effet, un épisode rare a eu lieu au sein de ce temple du savoir précisément au département de Chimie. Selon les premières informations recueillies auprès de certains étudiants de ce cycle, tout serait parti d’une évaluation de fermeture de module. Ce jour-là, les étudiants de licence 2 chimie s’apprêtent à composer dans la matière de chimie analytique . 

C’est alors que les copies de composition comprenant le sujet à traiter leur sont remises. Stupeur totale pour tous les étudiants. Et pour cause, le chargé de cours Pr Jean Jacques Anguille a proposé un sujet atypique au libellé inimaginable.  « En 6 pages maximum (à numéroter), en respectant les marges, en notant les chapitres, titres et sous-titres soulignés, résumez votre cours de chimie analytique de l’année académique 2018-2019  », est-il consigné sur le polycopié distribué par l’enseignant. Une situation initialement prise pour une blague par les destinataires de l’épreuve.

« J’étais en retard et on m’appelle pour me dire qu’il y a boucan. Monsieur Anguile a déposé une bombe pour l’examen final. Mais tous riaient », a confié un des étudiants inscrits en licence 2 dans le département susmentionné. Se rendant compte que le devoir n’avait rien d’une plaisanterie, les étudiants auraient unanimement décidé d’arrêter de composer. 

Saisi de la situation, le rectorat aurait convoqué le mis en cause qui traînerait des casseroles. D’après des anciens étudiants de cette faculté, il y a quelques années ce professeur a fait parler de lui en distribuant la note de 0/20 à tous ses étudiants sans justification aucune. Toujours est-il qu’à la suite de sa convocation, le professeur Jean Jacques Anguile s’est vu, sous recommandation du Conseil décanal, lever de ses obligations en qualité de responsable pédagogique en Master 2 chimie, enseignements en thermochimie Master 1 et chimie analytique licence 2. Une décision qui crée un tollé dans le campus. 

Laissez votre commentaire