jeudi,23 septembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: un Port-gentilais écope de 9 ans de prison pour viol sur...

Gabon: un Port-gentilais écope de 9 ans de prison pour viol sur mineure de moins de 15 ans

Ecouter cet article

Lancée le 17 mars dernier, la session criminelle au sein du tribunal de première instance de Port-Gentil se poursuit inexorablement. Ainsi, le mardi 30 mars 2021 le dénommé Charly Moussavou, a comparu pour viol sur mineure de moins de 15 ans commis en mai 2018. Au terme de son procès, le mis en cause a été reconnu coupable puis condamné à la peine de 9 ans de réclusion criminelle.

Selon le quotidien L’Union, les faits se seraient déroulés durant le mois de mai 2018. Le jour du drame, la jeune K.P  âgée de 12 ans à l’époque, se rend chez ses copines. Durant son trajet, elle est abordée par Charly Moussavou au volant de son véhicule. Ce dernier se propose de l’accompagner jusqu’à sa destination, la jeune fille accepte la proposition et monte dans le véhicule. En cours de route, le conducteur marque un temps d’arrêt au carrefour Printemps et engage une discussion avec sa passagère. 

Au cours de l’échange, il demande à la jeune fille mineure si elle a un petit copain et va lui proposer d’avoir des rapports sexuels dans un motel. Ce que la jeune fille va accepter semble-t-il. Une fois sa libido assouvie, Charly Moussavou dépose la jeune K.P chez elle, lui remet la somme de 20.000 FCFA ainsi qu’un téléphone portable. Un mois plus tard, le mis en cause va revoir la jeune fille mais cette fois à son domicile afin de remettre le couvert. Ce sera la fois de trop, car ils seront surpris par l’épouse de Charly Moussavou.

Lors de sa comparution, l’accusé a reconnu les faits qui lui sont reprochés, tout en précisant que la jeune fille était consentante. Natacha Moussounda, la mère de la victime, qui s’est constituée partie civile, a sollicité la somme de 5 millions de francs CFA à titre de réparation du préjudice subi par sa fille. Quant au ministère public représenté par le procureur général, Daglish Boucah, il a requis la culpabilité de l’accusé et sa condamnation à 30 ans de réclusion criminelle, conformément aux articles 251 et 259 du code pénal. 

Son conseil, Me Andrée Clémence Bhongo-Moussavou, a reconnu la culpabilité de son client. Non sans solliciter qu’il soit reconnu à son client des circonstances atténuantes, et que la peine soit assortie du sursis. Charly Moussavou a été reconnu coupable de viol sur mineure de moins de 15 ans. En répression, il a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle assortie d’une amende de 2 millions de francs à titre de dommages et intérêts. Il ne lui restera donc que 12 ans à passer à la prison centrale de Port-Gentil.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop