mercredi,8 décembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon : un policier retraité aux arrêts pour avoir ouvert un bar...

Gabon : un policier retraité aux arrêts pour avoir ouvert un bar à domicile

Ecouter cet article

Un policier retraité connu sous le pseudonyme Rambo aurait été interpellé le jeudi 9 avril dernier à Diba-Diba par les agents de la Brigade anti-criminalité (Bac) pour non-respect des mesures gouvernementales relatives à la fermeture de bars et l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans les espaces publics. Selon notre confrère de Plusinfos, cet agent des forces de l’ordre à la retraite aurait tenté de tromper la vigilance de ses anciens collègues en continuant de vendre de la boisson à domicile tout en regroupant ses clients au mépris total des mesures préventives. 

L’incivisme continue de caractériser les agissements de bon nombre de Gabonais en cette période de crise sanitaire liée au Covid-19 qui recommande une discipline sans faille. C’est notamment le cas de Yeboussé petit Mouana alias Rambo, un policier retraité qui a délibérément décidé de faire de sa maison un lieu de rassemblement pour sa clientèle. D’après le récit de notre confrère de Plusinfos, détenteur d’un bar qui a dû être momentanément fermé par application de mesures de protection et de prévention édictées par le gouvernement, l’ancien policier vendait depuis peu chez lui. 

L’information aurait été donnée aux agents par une personne bien intentionnée le jeudi 9 avril dernier. C’est alors qu’une unité de la Brigade anti-criminalité s’est rendue au quartier Diba-biba dans le 1er arrondissement de Libreville où elle a surpris une dizaine de clients attroupés au salon et à la terrasse du domicile de « Rambo ». Dans la foulée, le propriétaire du domicile et du bar est interpellé devant sa clientèle.

Si pour l’instant aucune information complémentaire n’a été fournie à propos du sort de ce policier retraité, une chose est sûre, le non-respect manifeste des mesures gouvernementales visant à freiner la propagation du Covid-19 au Gabon, pourrait lui coûter cher. Vivement que cette interpellation serve de leçon à ces citoyens qui mettent en danger la vie d’autres personnes par leur attitude peu recommandable. 

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop