jeudi,29 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon : Un père poursuit son fils aîné pour viol sur sa...

Gabon : Un père poursuit son fils aîné pour viol sur sa petite sœur de 8 ans

Orlick Girel Mingondza a été condmané à 10 ans de prison ferme par la Cour criminelle ordinaire pour avoir violé sa petite sœur alors âgée de 8 ans au moment des faits en 2012. Selon le récit du quotidien L’Union dans sa parution n°13268 du mercredi 11 mars 2020, la plainte ayant permis d’inculper le délinquant sexuel a été intdoduite par son propre géniteur Yvon Mingondza qui a dû laisser parler son bon sens sur le lien de consanguinité. 

Dur est le choix d’un père dans une affaire où la victime et le coupable sont issus de son sang. Yvon Mingondza en a fait la lourde et triste expérience lorsque son fils aîné s’est rendu coupable de viol sur une mineure de 8 ans qui, plus est, sa benjamine. Les faits se seraient produits en 2012 quand le jeune délinquant sexuel se serait mis à caresser sa jeune sœur avant de la pénétrer par voies anale et vaginale. Le certificat médical produit a confirmé une rupture d l’hymen et une perforation de l’anus.

Après les aveux de la fillette de 8 ans faits à son père Yvon Mingondza, ce dernier aurait aussitôt signalé l’acte odieux au commissariat de leur arrondissement ainsi qu’à la Police Judiciaire (PJ). C’est à la suite de cette plainte que les agents de la PJ vont finalement mettre la main sur le délinquant sexuel qui avait pris la poudre d’escampette après avoir agressé sa sœur. Appréhendé, le jeune homme a entièrement reconnu les faits portés à son encontre avant d’être déféré devant le parquet de la République puis mis sous mandat de dépôt à la prison centrale de Libreville.

8 ans après avoir été placé en détention preventive, Orlick Girel Mingondza comparaissait enfin devant la Cour des céans où il a gardé sa version des faits initialement donnée durant l’enquête préliminaire. L’avocat de l’inculpé a plaidé coupable tout en sollicitant des larges circonstances atténuantes du fait que son client se serait assagi. Pour preuve, « en  8 ans il a obtenu son baccalauréat et est devenu pasteur. Il est prêt à réparer ses erreurs avec christ »,a déclaré Me Bisséké Mbani.  

Prenant ses réquisitions le ministère public a requis 20 ans de réclusion pour le crime de viol sur mineure. La Cour a finalement jugé Orlick Girel Mingondza coupable dudit crime et condmané à 10 ans de prison ferme, non sans saluer la rigueur et la fermeté du père de la victime et du mis en cause qui a su « extirper la gangrène qui se développait dans sa progéniture».

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion