Gabon: Un père incestueux risque 10 ans de prison ferme 

Rond point de la Démocratie © D.R

Un énième cas d’agression sexuelle incestueuse sur mineure vient de défrayer la chronique dans la capitale gabonaise où un père de famille aurait, à plusieurs reprises abusé de sa propre fille. Ce dernier, placé sous mandat de dépôt depuis le 8 mars dernier à la prison centrale de Libreville, a comparu en début de semaine devant le Tribunal correctionnel de Libreville. 

Un chef de famille gabonais, pourtant doté de toutes ses capacités mentales, a franchi les limites de l’inacceptable. D.S.C. s’est en effet, illustré de la pire des manière en se livrant à des attouchements sur les parties intimes de sa propre fille mineure. 

Le père incestueux après avoir reconnu les faits, s’est justifié en disant qu’il  « agissait sous l’emprise de l’alcool », et s’est fendu en excuses. « Il a présenté ses excuses au tribunal, au Ministère public et à la jeune victime », rapporte L’Union.

Des excuses qui n’auront pas réussi à émouvoir l’assistance, encore moins le procureur de la République de Libreville. « Le mal est déjà fait et le coupable doit absolument payer » a-t-il avancé. « Le prévenu est un prédateur sexuel. Il n’y a pas eu défloraison de l’hymen. Dieu merci » a-t-il ajouté.

Ainsi, dans le souci de rendre justice à la victime, le procureur a requis pour ce père incestueux, une condamnation maximale de 10 ans de prison ferme sans possibilité de bénéficier des circonstances atténuantes. 

L’affaire a été mise en délibéré pour le 26 août prochain. La condamnation prochaine de D.S.C. réussira t-elle à dissuader les pères de famille qui comme lui, auraient des tendances incestueuses? L’avenir nous le dira. 

Laissez votre commentaire