jeudi,21 octobre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: un pasteur prend la poudre d’escampette avec 30 millions FCFA d'un...

Gabon: un pasteur prend la poudre d’escampette avec 30 millions FCFA d’un fidèle

Ecouter cet article

Nathan Dilamba, un homme de Dieu d’origine congolaise et exerçant comme pasteur Pentecôtiste est introuvable depuis plus d’un an par les fidèles de leur église sise au quartier Nzeng-Ayong dans le 6ème arrondissement de Libreville. Il lui est reproché d’avoir pris la poudre d’escampette avec 30 millions FCFA déposés à l’autel de l’église pour purification avant utilisation, rapporte l’Agence de presse panafricaine.

Au Gabon, il n’est plus rare de tomber sur une maison d’habitation transformée en église de réveil. Preuve que les populations ont de plus en plus soif de la parole divine en ces temps difficiles. Seulement, cette volonté de s’établir au sein d’une assemblée chrétienne n’est pas sans conséquences. Un fidèle d’une église pentecôtiste sise non loin du commissariat de Nzeng-Ayong, l’a appris à ses dépens.

Selon le récit de notre confrère l’Agence de presse panafricaine, les faits se seraient produits en Août 2019. Un soir de délivrance, la future victime est consultée par le très puissant pasteur Nathan Dilamba. Lequel lui intime l’ordre de démissionner de l’entreprise où il exerce depuis des années. Et ce, au motif qu’elle serait « pleine de gens de la rose croix ». Plus effrayant, l’homme de Dieu lui annonce qu’en y restant, il perdrait la vie prochainement

Paniqué, le fidèle va s’exécuter et déposer une lettre à sa direction. Il attendra plus de 6 mois avant de se faire payer ses droits. Ce n’est qu’en mars 2020 qu’une partie desdits droits sera versée. Il s’agit de la somme de 30 millions FCFA. Comme recommandé par le Pasteur Nathan Dilamba, l’argent transite d’abord par l’église. Ses indemnités devront être gardées à l’autel pour semble-t-il « être purifiées » de toute emprise démoniaque.
Une fois l’argent déposé à l’égise, le fidèle rentre chez lui en compagnie de sa concubine, par ailleurs, ancienne de cette assemblée. Il leur est demandé de patienter pendant 14 jours avant de récupérer leur argent. Dans la foulée, le Pasteur Nathan Dilamba a subitement disparu. En vérifiant l’endroit où l’argent était logé, les autres frères constatent qu’il n’y en a plus rien. Saisies de l’affaire, les autorités judiciaires vont diligenter une enquête qui n’a toujours pas porté de fruit. « Pasto » comme il était appelé demeure introuvable un an après.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop