mardi,28 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: un milliard de FCFA engrangé chaque mois par le Copil grâce...

Gabon: un milliard de FCFA engrangé chaque mois par le Copil grâce aux tests PCR

Ecouter cet article

Si depuis le début de la crise sanitaire de Covid-19, la question des fonds engrangés dans le cadre de la lutte contre la pandémie reste sans réponse, l’opinion continue de s’interroger plus particulièrement sur les revenus générés par le Comité du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (Copil) notamment par la réalisation des tests PCR. Selon le président de la Société gabonaise de suivi-évaluation des politiques publiques (Sogeval) Petit-Lambert Ovono c’est près d’un milliard qui sont issus desdits tests. 

En effet, il ne se passe pas un jour sans que des centaines de personnes ne se bousculent au sein des structures agréées pour réaliser un test de dépistage au Covid-19. Une opération qui selon de nombreux acteurs de la société civile engrengerait plusieurs centaines de millions de FCFA depuis le debut de la pandémie, le test etant payant soit 20 000 FCFA pour l’accès VIP. 

C’est d’ailleurs dans le souci de faire la lumière sur le montant exact collecté par le Comité du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (Copil) que le président de la Société gabonaise de suivi-évaluation des politiques publiques a invité le 21 aout dernier cette entité à déclarer ses revenus au Trésor. « Le Copil est appelé à déclarer au Trésor public les sommes perçues sur les Tests devenus payants pratiqués sur toute personne contre la Covid désirant se rendre en province, et pour toute personne venant de l’étranger qui entre au Gabon », a souhaité Petit-Lambert Ovono

Selon l’évaluateur certifié des politiques publiques, ces fonds seraient estimés à 1 milliard de francs CFA mensuel. Un montant important qui selon lui devrait faire l’objet d’une gestion transparente et qui s’inscrirait dans le cadre de l’accord conclu récemment entre le gouvernement gabonais et le Fonds monétaire international (FMI). Il n’a d’ailleurs pas manqué d’inviter la Cour des Comptes dans ce débat pour « éclairer la lanterne des Gabonais en rendant public le montant des sommes récoltées et la loi qui l’autorise ».

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop