mardi,22 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon : un milliard de dette de l’ANPN à la CNSS, le...

Gabon : un milliard de dette de l’ANPN à la CNSS, le lourd passif de Lee White

Il n’est un secret pour personne que les administrations gabonaises sont passées maître dans l’accumulation de dettes tous azimuts. La preuve avec celle de l’Agence nationale des parcs nationaux auprès de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) qui s’élève à plus d’un milliard de FCFA et qui indéniablement dessine en pointillé l’avenir des futurs retraités de cet organisme étatique, qui jusqu’à récemment était piloté par l’actuel  ministre des Forêts, de la Mer et de l’Environnement Lee White. 

Si on peut se réjouir de son implication personnelle pour faire découvrir le potentiel écotouristique gabonais notamment le parc Loango ou la pointe de Sainte Catherine (Awindigal) à l’acteur et producteur américain Samuel Leroy Jackson lors de son passage très médiatisé au Gabon, l’opinion se questionne sur l’accumulation inexpliquée d’impayé des cotisations sociales auprès de la CNSS par l’ancien secrétaire exécutif de l’ANPN Lee White.  

En effet, selon les conclusions de l’audit réalisé par le cabinet Natray pour le compte de la Caisse nationale de sécurité sociale, que Gabon Media Time a pu consulter, c’est 1 039 007 800 de F CFA que l’actuel  ministre des Forêts, de la Mer et de l’Environnement aurait laissé comme dette liée aux cotisations sociales des agents de cette agence. 

Quelle destination a pris les sommes prélevées sur les salaires des agents de l’Agence nationale des parcs nationaux ? Cet argent a-t-il été distrait par le secrétariat sexécutif au mépris des bénéficiaires ? Les futurs retraités de cette agence rattachée à la présidence de la République pourront-ils percevoir leurs pensions une fois admis à faire valoir leur droit à la retraite ? Autant de questions qui mériteraient que les initiateurs de l’opération anti-corruption « scorpion » actuellement en cours à Libreville s’y attardent. 

Par ailleurs, le nonpaiement de ces cotisations auprès de l’organisme de sécurité sociale fait peser le risque de précarisation des employés de cette agence une fois qu’ils auront atteint l’âge de faire valoir leur droit à la retraite ou en cas d’incapacité due à un accident de travail, quand on connaît les risques qu’encourent son personnel au sein des différents parcs nationaux que compte le pays. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt