mercredi,5 août 2020
Accueil Derniers articles Gabon: un homme d'affaires chinois condamné à 6 mois de prison pour...

Gabon: un homme d’affaires chinois condamné à 6 mois de prison pour exploitation illégale de Kevazingo

Huang Ren Ren, un homme d’affaires chinois dont la société « SKBG » exploitait illégalement le Kévazingo, a été reconnu coupable par le Tribunal correctionnel spécial de Libreville du délit susmentionné. Le mis en cause a, conformément à l’article 275 du Code forestier en République Gabonaise, été condamné à 6 mois de prison assorti d’une amende de 100 millions de FCFA.

Global Media Time Gifpx

C’est le vendredi 3 juillet dernier que Huang Ren Ren comparaissait devant le Tribunal correctionnel spécial de Libreville dans le cadre de l’affaire d’exploitation illégale de Kévazingo au Gabon. Durant le procès, la défense conduite par Me Juldine Carmenn Sangala a plaidé à titre principal la libération pure et simple de son client. L’avocate de Huang Ren Ren a soutenu que les espèces retrouvées sur les lieux n’appartenaient pas à son client mais à l’ancien propriétaire de l’usine. 

Une version de faits qu’a tancée l’avocat de l’Etat Gabonais,  Me Norbert Issialh. En effet, pour le représentant du ministère public, l’homme d’affaires chinois mis en cause serait un délinquant récidiviste qui mérite d’être corrigé afin de polir ses agissements. Pour étayer ses prétentions, l’avocat du barreau du Gabon fera un rappel succinct des faits ayant conduit à son interpellation. 

Au terme des plaidoiries, Olga  Elisa Ikoumbanguia-Lubanda, Présidente du Tribunal correctionnel spécial, a, au nom de ladite Cour, reconnu Huang Ren Ren coupable d’exploitation d’une essence de bois interdite, non respect des normes et classification des produits forestiers, manœuvres frauduleuses et nonprésentation des documents techniques et comptables à l’administration des Eaux et Forêts. 

En répression, le prévenu interpellé le 29 octobre 2019 dernier a été condamné à une peine maximale de 6 mois de prison assorti d’une amende 100 millions de FCFA. Et ce, conformément à l’article 275 du Code forestier en République Gabonaise qui prévoit la sentence liée à l’exploitation illégale du Kévazingo. 

Pour information, ladite espèce de bois est protégée par le décret n°00099/PR/MEF portant mise en réserve du Kévazingo, qui stipule en son article 2 que « En vue de poursuivre la conservation  de la biodiversité et de lutter contre l’exploitation forestière illégale, l’espèce ci-après (Kévazingo) est interdite d’abattage et classée non exploitable à compter du 19 mars 2018, date de signature du décret ». 

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Street 103 Gabon Gmt