mardi,19 octobre 2021
AccueilA La UneGabon: un hélicoptère de la Police bloqué en France depuis 3 ans...

Gabon: un hélicoptère de la Police bloqué en France depuis 3 ans pour 656 millions de francs CFA d’impayés

Ecouter cet article

C’est dans les hangars d’Heli Technique près de Meaux, dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France, qu’un hélicoptère de la police gabonaise serait stationné depuis 3 années. Selon notre confrère d’Africa Intelligence dans sa livraison du mardi 28 septembre 2021, cette situation serait due à l’impossibilité de l’État gabonais d’éponger une facture évaluée pour l’instant à 656 millions de FCFA, inhérente à la maintenance de cet aéronef de type AS355 F2.

Partenaire historique de l’État gabonais, le spécialiste français de la réparation et de la maintenance des hélicoptères serait confronté à l’inconsidération des personnes en charge de régler la facture inhérente aux travaux effectués sur l’appareil AS355 F2. En effet, le Gabon serait débiteur auprès d’Heli Technique depuis plus de 3 ans. Et ce, sans qu’aucune velléité de régularisation de la situation n’ait pointé à l’horizon. 

Pourtant, la facture ne serait évaluée qu’à 1 million d’euro soit 656 millions de francs CFA. « l’Etat gabonais n’a toujours pas versé le dernier tiers d’une modeste somme s’élevant à seulement 1 million d’euros : c’est-à- dire les immenses difficultés budgétaires auxquelles il doit faire face », a indiqué Africa Intelligence dans sa parution du mardi 28 septembre dernier. Alors même que pas moins de 300 milliards de FCFA ont été décaissés en 2020 et 2021 pour les forces de défense et de sécurité.

Malgré cette dette qui semble colossale au vu des tensions de trésorerie à Libreville, le partenariat entre notre pays et Heli Technique ne serait pas affecté. D’ailleurs, Africa Intelligence rapporte que Pascal Petitgenet, premier responsable de ladite entreprise, devrait accueillir dans quelques jours, deux nouveaux aéronefs gabonais. « Une demande de devis de la part de Libreville portant sur un projet de maintenance et de logistique qui implique deux hélicoptères Gazelle de l’armée de l’air », a-t-il révélé. La facture devrait donc logiquement s’alourdir.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop