samedi,19 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon : un haut magistrat abandonne sa famille et l’expose à la...

Gabon : un haut magistrat abandonne sa famille et l’expose à la misère et à la famine

C’est une affaire qui risque de susciter un tollé et une indignation sans commune mesure au sein de l’opinion tant le scandale innommable qu’elle fera ressortir, risque de faire vaciller la sphère politico-juridique de notre pays. Ce scandale,  c’est celui d’un haut magistrat officiant à Libreville notoirement connu, père de plusieurs enfants, qui de la façon la plus ignominieuse qu’il soit aurait décidé de les abandonner aux mains de leur mère, sans emploi et de laquelle il a récemment divorcé en se désengageant de toutes les obligations de père et de chef de famille. 

Le récit fait froid dans le dos, celui d’une femme mariée depuis juillet 2014 à un haut magistrat de la place mais dont le divorce vient d’être prononcé en février 2020 aux torts exclusifs de l’épouse, alors qu’il serait au dire de sa désormais ex-épouse, le fautif en se rendant coupable de violence conjugale, abandon du foyer conjugal, adultère répété et enfants adultérins. Depuis 2016, selon l’épouse, le magistrat aurait quitté le domicile conjugale de Port-Gentil dans lequel, elle vivait avec ses 4 enfants, 3 filles et un garçon dont un 5ieme, une fille que son ex-époux avait pourtant initié une procédure d’adoption, documents faisant foi, avant au final, de se rebiffer sur la procédure. 

Battue fréquemment avec une violence inouïe, raillée, maltraitée , insultée et torturée psychologiquement, livrée à elle même et avec pour seul recours la loi, cette dame s’est heurtée aux pratiques irresponsables de son époux. Ce magistrat de la République aurait poussé le vice à son paroxysme en usant de son statut pour se rendre coupable d’un déni de justice dont la seule victime resterait sa femme et par ricochet ses enfants désormais déscolarisés par l’irresponsabilité du père. Lequel pour martyriser son épouse, mettra  la pression aux différents responsables d’établissement afin que les enfants ne soient pas inscrits ailleurs sachant que, chassée du foyer conjugal proche de l’établissement, la femme aurait rencontré d’énormes difficultés à conduire ses enfants à l’école. 

A cela vient se greffer, la misère sans cesse grandissante dans le foyer du fait que ce haut magistrat n’aurait jamais versé de pension alimentaire. « Une fois c’est son père, qui m’a apporté 2 packs d’eau avec 60.000 fcfa pour les médicaments » écrit-elle  dans un compte rendu adressé à la famille de son époux visiblement sous la pression également de leur fils.  « J’appelais certains de ses parents qui hésitent à me venir en aide car ils avaient reçu des instructions de sa part » a-t-on pu lire dans ledit compte rendu dont nous avons reçu copie. 

Initiant la démarche de rencontrer ses collègues en fonction dans la ville de Port-Gentil, capitale de la province de l’Ogooué Maritime, aux fins que ces derniers lui fassent entendre raison, la dame nous révèle que devant le récit de sa souffrance, certains d’entre eux, pris de pitié se proposaient de l’aider. « Un de ses collègues me remit 20.000 FCFA pour les bouillies de l’enfant, les couches et surtout de l’eau pour tenir quelques jours »,a-t-on également lu dans son adresse à sa belle famille. 

Toutes les saisines légales et administratives intentées par l’ex-épouse n’ont jamais abouti en raison de statut de son ex-conjoint, haut magistrat de la République.  Désoeuvrée, elle s’est résolue à trouver un emploi pour subvenir aux besoins de ses enfants car au chômage depuis 3 ans. C’est ainsi qu’elle saisira le Maire de Port-Gentil pour une demande d’emploi aux airs de supplications qui, elle aussi, restera sans suite. 

« M. le Maire, vous êtes mon seul espoir, car nos enfants souffrent de l’irresponsabilité de leur père… je ne sais plus à quel saint se vouer… je frôle la dépression, la rentrée scolaire se pointe à l’horizon et je ne sais pas comment scolariser et nourrir mes enfants. M le Maire, j’ai fort besoin d’un emploi, c’est pourquoi je viens vers votre coeur afin qu’au travers de celui-ci je puisse être capable d’assumer mes enfants dont j’ai la charge », a-t-on pu lire dans l’un des nombreux courriers la victime dont la rédaction de Gabon Media Time a reçu copie. 

Pour l’équilibre de l’information et pour tenter de démêler les raisons qui ont poussé cet époux, ce père de famille, ce haut magistrat de la République, à abandonner femme et enfants, la rédaction de GMT l’a saisi par courrier. Nous y reviendrons. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Street 103 Gabon Gmt